"Voix d'elles rebelles", le combat des femmes en banlieue : "On voit des personnes s'en sortir et c'est notre moteur"

France
DirectLCI
"On voit des personnes s'en sortir et c'est notre moteur", a déclaré Sarah Oussekine, présidente de "Voix d’elles rebelles". Elle était l'invitée de LCI, ce mercredi. L'association, qui existe depuis 1995, aide les femmes des quartiers en difficulté, dans leurs démarches administratives. Celles victimes de violences ou de manipulations, viennent aussi y trouver un soutien psychologique.

Sur le même sujet

Lire et commenter