Vol British Airways retardé à Roissy : une passagère en colère a déclenché la fausse alerte à la bombe

DirectLCI
FRAYEUR - Un avion de la British Airways a dû être évacué dimanche matin à Roissy-CDG après avoir fait l'objet d'une alerte à la bombe. En lien avec cet incident, une femme, qui s'était vu refuser l'embarquement, a été placée en garde à vue.

On en sait un peu plus sur l'évacuation d'un vol British Airways survenu dimanche matin à Roissy-CDG. Cent-trente passagers qui avaient embarqué à bord de ce vol à destination de Londres ont été retardés plusieurs heures à la suite d'une fausse alerte à la bombe qui a nécessité l'évacuation temporaire de l'appareil. Sur les réseaux sociaux, des passagers ont raconté la scène. 

 Il se pourrait que l'alerte à la bombe, déclenchée à 7h15 soit dix minutes avant l'heure de décollage prévue, soit le fait d'une cliente mécontente. Une source proche de l'enquête, citée par l'AFP, indique en effet qu'une quinquagénaire a été placée en garde à vue, après s'être vu refuser l'accès à bord faute de billet valable et après avoir prétendu que l'avion allait exploser. 

L'avion a atterri avec plus de quatre heures de retard

Pour lever les doutes, des démineurs et des chiens renifleurs ont toutefois dû être dépêchés pour inspecter l'A320 de fond en comble. L'ensemble des passagers ont ensuite repassé les filtres de sécurité.  "Les vérifications terminées, les passagers ont pu remonter à bord", a ajouté le porte-parole du groupe ADP.  Le vol de British Airways est parti avec près de 4h30 de retard. Il a atterri à l'aéroport londonien de Heathrow à 11H55 (locales et GMT), selon le site FlightRadar24. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter