Yan Hascoet : "Nous ne prenons pas le pain de la bouche des taxis !"

Yan Hascoet : "Nous ne prenons pas le pain de la bouche des taxis !"

DirectLCI
Le fondateur et PDG de "Chauffeur Privé", la société de VTC qui va proposer ses services sur la Côte d'Azur à partir du 14 mai, assure qu'il n'est pas en concurrence avec les taxis azuréens.

Quel service allez-vous proposer sur la Côte d’Azur ?
Nous allons proposer la prise en charge de clients entre Nice, Cannes et Sophia-Antipolis à partir du mercredi 14 mai. Pour assurer un service non-stop, 24h/24 et 7j/7, nous rassemblons une centaine de véhicules conduits par des chauffeurs indépendants que nous avons sélectionnés, formés et dont nous avons vérifié qu’ils possédaient tous les documents obligatoires pour exercer.

Les taxis azuréens vous attendent de pied ferme. Vous avez contacté leurs représentants ?
Non, mais s’ils veulent nous rencontrer, ce sera volontiers ! Nous sommes sereins, la France est un pays de droit et nous ne prenons pas le pain de la bouche des taxis. Nous proposons un service sensiblement plus cher, environ 10 à 20%, avec une qualité de service quatre étoiles.

Contrairement à leurs collègues parisiens, beaucoup de taxis azuréens disposent de véhicules haut de gamme et impeccables. En quoi votre offre sera-t-elle différente ?
Le véhicule ne fait pas tout, nous proposons une qualité de service supérieure : la réservation simple par smartphone, le choix de la musique à bord, la recharge de votre téléphone, une bouteille d’eau offerte, le débit automatique de la course, la facture envoyée par e-mail…

Plus d'articles

Lire et commenter