Yvelines : le meurtrier présumé s'était "mis en sommeil"

DirectLCI
Déjà condamné en 2013, le meurtrier présumé des deux fonctionnaires de police se faisait discret pour éviter d'être repéré avant de passer à l'acte, selon Chems Akrouf, spécialiste du renseignement.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter