Zadistes et volontaires pour sauver un parc marseillais

Zadistes et volontaires pour sauver un parc marseillais

ENVIRONNEMENT - Attention, zone à défendre – ZAD pour les plus pressés. Le parc Michel-Lévy, situé près de la place Castellane à Marseille est occupé par des voisins et militants. Il doit céder la place à un projet immobilier. Tous refusent que ses arbres centenaires soient abattus.

Ils ont stoppé l’avancée du tractopelle. Depuis jeudi, des Marseillais, épaulés par des militants écologistes, ont investi le parc Michel-Levy classé ZAD – zone à défendre. Un espace vert, fermé à la population pour cause de travaux. Un programme immobilier est attendu ici. Seul problème, résume Muryel Wolff, la coordinatrice du collectif : " Des arbres centenaires vont être abattus , ce qui n’était pas prévu".

De nombreux voisins se faufilent entre les barrières pour entrer dans le parc et apporter du café ou quelques paroles de soutien. La contestation s'organise. Une cuisine est aménagée dans un coin et des plates-formes haut-perchées sont positionnées entre les branches d’un micocoulier et d’un platane centenaires.

"Qu’ils viennent nous déloger" en haut des arbres

Pendant ce temps, les volontaires s’activent. Un premier platane a été abattu. Quelques volontaires font place nette. "Nous voulons montrer que nous ne sommes pas des vandales. Le but est de valoriser ce parc. Donc nous nettoyons, réinstallons des clôtures et également un petit potager", explique Muryel. Les forces de l’ordre sont venues plusieurs fois prendre connaissance de la situation nous raconte-elle, mais il n’y aurait eu pour le moment aucune menace d’expulsion.

Si ça devait être le cas, la solution est simple nous résume Patrick : "Hop, on grimpe dans les arbres et qu’ils viennent nous déloger s’ils en ont vraiment envie". Cet ancien bouliste au parc revendique un combattant totalement "écologiste pur et absolument pas politique". Tous espèrent un geste en leur faveur de la mairie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 20.000 cas en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.