Zyed et Bouna, "un dossier avant tout symbolique"

France
DirectLCI
Invité de "Choisissez votre camp" ce mardi sur LCI, Arnault Champrenier-Trigano, directeur de l'agence de communication Mediascop, s'est dit surpris des réactions selon lesquelles "il y a une justice à deux vitesses" après la relaxe des policiers lundi dans l'affaire Zyed et Bouna. Selon lui, le fait "qu'il n'y ait pas de sanction et pas d'explication", amène à recréer "les conditions d'une nouvelle tension entre la jeunesse et la police."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter