VIDÉO - Poubelle jaune, blanche ou verte ? Trier vos déchets, c'est pas si compliqué !

Green
DirectLCI
TRIER POUR MIEUX RÉGNER - Depuis le début de l'année à Paris, en Seine-Saint-Denis et en Essonne, comme dans d'autres villes de France, les règles de tri des déchets ménagers ont été simplifiées. Désormais, tous les emballages sont recyclables. Et ce sera la même chose sur tout le territoire d'ici 2022. Explications.

Vous vous souciez de l'écologie mais vous n'êtes pas un pro du recyclage ? Vous aimez  votre planète mais ne savez pas par où commencer ? "C'est pas si compliqué", c'est le nouveau format vidéo de LCI qui vous fait découvrir des initiatives en faveur de l'environnement, à la portée de tous et pour toutes les bourses. 


Pour ce numéro, nous nous sommes intéressés à une activité à la portée de tous : le tri. En 2017, un Français a trié en moyenne sur l’année 17,6 kg d’emballages, un chiffre qui chute à 9,79 kg à Paris. La mairie de Paris a donc décidé de se saisir du problème et de simplifier le tri, après avoir réalisé les aménagements nécessaires pour que ses centres puissent gérer une plus grande variété de déchets. Ainsi, depuis le 1er janvier 2019, tous (Oui, TOUS) les emballages vont dans la poubelle jaune, que ce soit un pot de yaourt, un paquet de chips ou une capsule de café. 

Bientôt les mêmes consignes partout en France

Pour le reste, ça ne change pas : les bouteilles, bocaux et pots en verre dans le bac blanc, les déchets alimentaires et ce qui reste dans le vert. Un tri élargi pour lequel la ville de Paris a opté comme l'ont déjà fait de nouvelles villes françaises. D'ici 2022, cette extension des consignes de tri devrait être appliquée sur l'ensemble du territoire. Un trieur aura ainsi les mêmes pratiques qu’il soit sur son lieu de travail, à son domicile ou sur son lieu de vacances. 

Pas de bac jaune ou blanc dans votre immeuble ? Ne vous inquiétez pas, la maire de Paris a tout prévu. Le service Trilib', créé en 2016, propose aux parisiens de nouveaux espaces de tri collectifs et accessibles 24 heures sur 24. Une quarantaine de stations sont présentes dans quatre arrondissement, et une extension à l'ensemble de la capitale est prévue prochainement. 

Et pour les déchets que l'on ne peut pas mettre dans les bacs de tri ? Les objets encombrants et déchets dangereux  vont à la déchetterie. Les médicaments périmés à la pharmacie. Les piles et les ampoules usagées dans les supermarchés. Les vêtements, jouets, mobiliers, appareils ménagers qui peuvent encore servir peuvent être donnés à des associations. Pour tout ce qui concerne le petit électroménager (téléphone, ordinateur, sèche cheveux), vous devriez pouvoir bénéficier d'une reprise gratuite. Enfin pour jeter du gros mobilier, vous pouvez vous adresser aux encombrants. Comme quoi, c'est pas si compliqué !

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter