Le transport de marchandises à la voile, une idée dans le vent

Le transport de marchandises à la voile, une idée dans le vent

REPORTAGE - La voile pourrait révolutionner la marine marchande. Une petite entreprise bretonne s'est lancée ce week-end : son voilier-cargo, parti pour une traversée de l'Atlantique, ne brûlera pas une seule goutte de carburant.

Actuellement, la voile est un loisir interdit. Le confinement réserve l'océan aux professionnels, gros navires et cargos. Pourtant, un voilier flambant neuf, "Grain de Sail", navigue en toute légalité car il fait office de cargo, avec 14.000 bouteilles de vin dans sa cale, qui doivent être livrées avant Noël sans faute de l'autre côté de l'Atlantique. Le tout sans brûler une goutte de carburant. Mais dans ses cales, il ne transporte que l'équivalent d'un seul conteneur quand les cargos modernes peuvent en transporter jusqu'à 9.000.

Toute l'info sur

Impact positif

Pourquoi lancer Impact Positif ?

Faire construire un voilier sur-mesure et salarier un équipage de quatre personnes pour de si petites quantités revient donc un peu plus cher à l'armateur. Le prix d'un transport plus propre, fiable financièrement, explique dans le reportage de TF1 ci-dessus Olivier Barreau, l'armateur du Grain du Sail : "Aujourd'hui, le surcoût qu'on estime du transport à la voile pour une tablette de chocolat, c'est 10 centimes d'euros. Donc, finalement, c'est relativement indolore."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 133.000 manifestants en France selon l'intérieur, 500.000 selon les organisateurs

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter