25 ans du Web : à ne pas confondre avec Internet

25 ans du Web : à ne pas confondre avec Internet

DirectLCI
ANNIVERSAIRE - Quelle différence entre le Web et Internet ? Alors que le premier fête son 25e anniversaire, metronews vous explique tout pour ne plus les confondre.

Le Web n'est qu'une partie d'Internet. Ce dernier est en fait l'interconnexion des réseaux informatiques. C'est une invention américaine qui remonte au début des années 70, bien que son nom n'ait été officialisé qu'en 1983. Il a ainsi plusieurs ancêtres dont le plus célèbre est Arpanet, un projet lancé aux Etats-Unis en 1969 et dont la démonstration date de 1972.

Le Web n'est donc qu'un des outils utilisant Internet, identifié par le protocole HTTP (Hypertext Transfert Protocol). Ces lettres identifient toutes les adresses de sites dans le monde. Plusieurs autres protocoles du genre existent pour des usages bien particuliers.

SMTP, POP3, IMAP 
Les trois servent à échanger des e-mails.

FTP (File Transfert Protocol) 
Dédié au transfert de fichiers.

IRC (Internet Chat Relay) 
Utilisé pour la messagerie instantanée, l'ancêtre de Skype, Windows Live Messenger et Hangouts.

NNTP (Network News Transfer Protocol) 
Utilisé pour transférer les messages des forums de discussions.

SSL et TSL
Ils permettent d'effectuer des transactions sécurisées, comme le paiement en ligne.

DNS (Domain Name System)
 
C'est ce protocole qui permet de faire le lien entre l'adresse du site en toutes lettres et son adresse IP qui l'identifie sur le réseau.

Le Web a donc un usage bien spécifique : celui de transmettre du contenu sous forme de pages proposant des liens vers d'autres pages. Avec le temps, le langage HTML (Hypertext Markup Language) permettant de mettre en forme ces pages s'est amélioré. De pages blanches avec du texte et quelques liens cliquables, il a évolué pour permettre d'insérer des images, des vidéos ou encore des animations. On estime qu'il existe aujourd'hui plus de 900 millions de sites dans le monde.

Désormais, certains spécialistes ont prophétisé "la fin du Web" (comme le détaille cette série de cinq articles sur le site Electron Libre). Remplacé par les applications mobiles et le cloud, il pourrait être de plus en plus contournable pour répondre aux besoins quotidiens des Internautes. Mais certainement pas encore dans un futur proche.

Plus d'articles

Lire et commenter