4 février 2004-4 février 2019 : Facebook a 15 ans et toujours la forme, malgré les scandales

High-tech
DirectLCI
ANNIVERSAIRE – Facebook fête ses 15 ans ce 4 février 2019. Un réseau social initialement local, devenu rapidement un monstre global et dont l’histoire est marquée depuis ses origines par le tumulte. Mais rien ne semble capable d’arrêter l’inexorable marche en avant de Mark Zuckerberg. Pas même les scandales à répétition…

"The Facebook". Il y a 15 ans, le 4 février 2004, des étudiants d’Harvard pouvaient se retrouver sur un tout nouveau réseau interne à leur université de Boston. 15 ans plus tard, le projet est devenu une entreprise titanesque qui compte plus de 2,32 milliards d’utilisateurs actifs dans le monde, dont 381 millions en Europe (chiffres de décembre 2018).


Un long chemin qui n’a pas été sans péripétie, remous et tempêtes, du "vol de concept" étouffé à coup de millions de dollars au scandale Cambridge Analytica en passant par quelques fuites de données et un dernier scandale la semaine passée (des adolescents payés pour donner leur données). Mais Mark Zuckerberg est toujours à la barre d’un navire qui engrange cinq nouveaux inscrits par seconde et plus de 3 milliards de vidéos vues par jour.

Des revenus qui ne cessent d'augmenter

Toujours gratuit pour ses utilisateurs, prompts à trouver les bons partenaires financiers, le réseau universitaire devenu mondial a su investir là où il fallait en faisant tomber dans son escarcelle WhatsApp ou encore Instagram, rachetés à coup de milliards de dollars. Deux services qui auraient pu lui faire de l’ombre, mais que le géant a placés à sa botte. Ce n’est sans doute pas sans raison que les cofondateurs des deux réseaux ont d'ailleurs plié bagage depuis.


Aujourd'hui, rien ne semble arrêter Facebook, valorisé aujourd’hui à plus de 470 milliards de dollars après une entrée en bourse un peu chaotique à ses débuts en 2012. Mais la firme a aujourd'hui trouvé  sa vitesse de croisière, à peine troublée par les scandales qui semblent s’accumuler sur le dos de "Zuck" et des siens.

Les sondages les plus pessimistes, les chiffres qui annonçaient le désamour des jeunes générations pour Facebook, rien n’y fait. Les utilisateurs n'ont pas déserté, et Facebook est toujours là et toujours plus fort. La semaine passée, l’entreprise de Palo Alto a par exemple annoncé avoir engrangé au 4e trimestre 2018  un bénéfice net de 6,9 milliards de dollars (+60% en un an), pour un chiffre d’affaires record de 16,9 milliards de dollars (55 milliards sur 2018). Après une courte dégringolade à l’été 2018, le groupe a vu son action bondir de 11%, permettant à Zuckerberg d’amasser 6,2 milliards de dollars en une seule journée. Résultat : il peut faire fi de toutes les critiques sur son bébé alors qu’il pèse aujourd’hui près de 65 milliards de dollars selon le magazine Forbes, à tout juste 34 ans. 


Et en ce février 2019, la publicité est toujours fleurissante grâce à la collecte de données. Selon le cabinet d’étude eMarketer, Facebook pèserait d'ailleurs pas moins de 20% du marché publicitaire mondial (327 milliards de dollars prévus en 2019). Bref, pas de quoi ralentir la marche en avant de Zuckerberg pour les 15 prochaines années. Surtout que celui-ci a promis que le tir avait été rectifié après les derniers scandales.  Bref, tout va pour le mieux dans le monde merveilleux de Facebook...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter