Accord Free - Orange : Arnaud Montebourg et Bouygues Telecom haussent le ton

Accord Free - Orange : Arnaud Montebourg et Bouygues Telecom haussent le ton

DirectLCI
OPERATEURS MOBILES – Le contrat d'itinérance passé entre Orange et Free fait grincer des dents. Le ministre du Redressement productif craint qu'il se prolonge plus que de raison et Bouygues Telecom dénonce le peu d'empressement de Free à déployer son propre réseau.

L'accord entre Free et Orange remis en question. Depuis hier plusieurs voix s'élèvent contre le contrat d'itinérance conclut entre les deux sociétés. A commencer celle d'Arnaud Montebourg.

D'après une information du quotidien économique les Echos , le ministre du Redressement productif voudrait poser une limite à cet accord. D'après l'Autorité de la concurrence, Free devra cesser de louer le réseau d'Orange au niveau national en 2016 pour la 3G et 2018 pour la 2G. Mais Arnaud Montebourg doute que contrat s'arrête à ces dates et pourrait être prolongé.

730 millions d'euros reversés à Orange par Free

De quoi limiter les investissements de Free dans son réseau et lui permettre de continuer à pratiquer des prix tirant le marché vers le bas, et donc menaçant les emplois du secteur d'après le ministre. La société fondée par Xavier Niel aurait cependant reversé près de 730 millions d'euros à Orange en 2013, d'après les analystes.

Autre hausse de ton : celle de Bouygues Telecom. L'opérateur, qui dispose actuellement de la meilleure couverture 4G , joue toutefois une partition beaucoup plus subtile. Son PDG Olivier Roussat a envoyé une lettre à son homologue de Free pour lui proposer de l'aider à déployer son réseau mobile.

Free devra couvrir 75 % de la population dans un an

Mais aucune amabilité ne se cache derrière ce courrier. Le but de Bouygues Telecom est de montrer le peu d'empressement de Free à répondre à cette proposition. Un moyen de prouver que la filiale d'Iliad n'a pas la volonté de se conformer à ses obligations légales de couverture, et donc d'investir.

Dans un an, Free devra avoir couvert 75 % de la population française, équivalent au déploiement d'environ 6000 antennes. Pour l'instant l'opérateur n'en détient que 2450. L'horloge tourne donc pour Free qui se doit donc de trouver une solution rapidement.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter