Albert Yeung : le milliardaire Chinois assigne Google en justice pour diffamation

High-tech
DirectLCI
GOOGLE – Le patron le plus emblématique de Hong Kong attaque Google pour diffamation, le géant américain associant son nom à la mafia chinoise. Vrai ou faux, dans les 2 cas, Google doit faire face à forte partie.

Il possède l'empire industriel Emperor Group et un des plus gros studios de cinéma du monde, il est milliardaire, et c'est certainement le grand patron le plus influent de Hong Kong. Albert Yeung a même sa propre page Wikipédia . Un personnage qu'il vaut mieux compter parmi ses amis que ses ennemis.

Mais voilà, quand on tape Albert Yeung dans Google, le système de prédiction automatique du moteur de recherche propose Albert Yeung Triad. C'est exactement comme si en France le nom du grand patron de LVMH, Bernard Arnault, était associé au mot Mafia (l'équivalent chinois étant la triade ). Avec en plus un code de l'honneur bien plus sensible en Chine que dans l'hexagone.

Tu sais à qui tu parles ?

Après avoir vigoureusement protesté contre Google pour avoir gravement entaché sa réputation - le moteur de recherche a associé son nom aux triades, mais aussi aux Sun Yee On et 14K (des groupes mafieux de cette région du monde)- mais sans avoir gain de cause, un tribunal de Hong Kong a décidé que la plainte de monsieur Yeung était recevable.

Le grand patron Chinois poursuit donc Google en justice pour diffamation . On ne sait pas comment l'association entre son nom et les mafias asiatiques ont été faites, ni si elles ont été voulues. Toujours est-il que Google se retrouve face à un personnage déterminé, puissant, riche… Et qui est peut-être vraiment « la tête du dragon », c’est-à-dire le chef d'une des plus grandes organisations criminelles de la planète, qui regroupent des dizaines de milliers de membres. En tout cas, quelqu'un avec qui on ne plaisante pas.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter