Allemagne : les montres connectées pour enfants désormais interdites

Allemagne : les montres connectées pour enfants désormais interdites

High-tech
DirectLCI
SÉCURITÉ – L’Agence fédérale allemande des télécommunications a décidé d’interdire la vente de montres connectées pour enfants en raison de risques accrus de piratage.

Outre-Rhin, on ne plaisante guère avec la sécurité des données et notamment celles des plus jeunes. L’agence fédérale des télécommunications a décidé, vendredi, d’interdire la vente de montres connectées pour enfants en raison de failles de sécurité. L’instance en charge des réseaux estime même qu’il s’agit de produits permettant d’espionner ses propriétaires et leur entourage.


Comme l'explique le site Digital Trends, cette décision fait suite à la publication d’un rapport de l’organisation européenne des consommateurs (BEUC) qui, le mois dernier, a fait part de ses préoccupations concernant la confidentialité et la sécurité de ces objets connectés. Selon elle, la connexion permanente, la présence d’une caméra, d’un micro et parfois d’un dispositif GPS pourraient permettre à des pirates de prendre possession de la montre à distance et de les détourner de leur fonction première ou bien de voler les données stockées. La BEUC avait notamment pointé du doigt une montre qui envoyait les informations de géolocalisation des enfants à des serveurs situés en Chine.

L’Agence fédérale des télécommunications encourage même les parents à détruire les montres connectées pour enfants qu’ils possèderaient. Les smartwatches pour enfants rejoignent ainsi la poupée connectée Cayla au rang des indésirables chez nos voisins allemands qui seront peut-être des pionniers en la matière. Aux Etats-Unis, rappelle Digital Trends, le FBI a averti les consommateurs que tous les objets connectés pouvaient divulguer des informations sur les enfants (nom, école, goût, activités, etc.) qui interagissent avec. Il incite donc chacun à les désactiver au maximum en cas d’inutilisation.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter