Aller simple pour Mars : 68 jours au paradis et puis... mourir

High-tech

ESPACE - Des chercheurs du MIT ont étudié de près le projet de Mars One, une émission de télé-réalité qui prévoit d'envoyer des volontaires sur la Planète rouge, sans espoir de retour. Selon eux, ces premiers "Martiens" commenceront à mourir au bout de 68 jours.

L'aventure durera 68 jours. Après, ce sera beaucoup moins glamour. Voilà, en résumé, les conclusions de l'analyse en profondeur du projet Mars One par cinq scientifiques spécialistes de l'aéronautique au MIT (Massachusetts Institute of Technology). Ils ont épluché toutes les données publiées à ce jour par ce projet d'émission de téléréalité néerlandaise qui envisage d'envoyer, en 2024, quatre personnes sur Mars sans espoir de retour. Selon eux, les volontaires pourront vivre à peu près correctement pendant 68 jours sur la Planète rouge. Au-delà, il n'y aura plus assez d'air respirable ni de nourriture.

Les cinq chercheurs ont fait leurs calculs et, selon eux, il devrait y avoir un premier mort autour du 68e jour "par asphyxie" suite à une présence d'oxygène instable dans l'air. D'autres disparitions devraient suivre et, si ce n’est pas par asphyxie, ce sera par manque de nourriture. Une première mission en 2022-2023 est censée installer sur Mars des habitations pour y loger les volontaires mais aussi pour qu'ils puissent y cultiver des plantes car la mission est prévue pour être autosuffisante.

Un air irrespirable et pas assez de nourriture ?

A leur arrivée sur la planète, courant 2025, les quatre premiers volontaires devront s'installer et commencer à cultiver différentes plantes pour pouvoir manger. Les scientifiques ont pris comme hypothèses qu'il y aurait deux hommes et deux femmes et qu'ils dormiraient en moyenne 8 heures par jour et feraient de l'exercice pendant 2 heures. En fonction des programmes prévus au cours de cette mission, ils ont déterminé que chaque individu consommerait en moyenne 3 040,1 calories au quotidien, qui doivent être fournies par la biomasse implantée sur Mars.

Problème : les plantes censées être cultivées pour fournir suffisamment de nourriture - et assez rapidement - n'ont pas encore été inventées. Les scientifiques estiment que la première salade aura poussé au bout de 30 jours. Qui plus est, la mission envisage pour l'heure que les habitations des astronautes amateurs et les cultures coexistent dans un même environnement, provoquant un taux d'humidité supérieur à 100 % et rendant l'air irrespirable (les plants émettront une forme d'oxygène inadaptée à la respiration humaine). Une situation bien peu agréable pour les volontaires. En outre, ils pointent du doigt l'absence de pièces détachées disponibles sur Mars en cas de nécessité de réparer tel ou tel équipement. Oups.

Estimation du projet : 4,5 milliards de dollars

Enfin, "selon nos estimations les plus optimistes, le coût de la mission est estimé à 4,5 milliards de dollars", expliquent les scientifiques dans leur rapport de 35 pages. 3,6 milliards d'euros : un budget que n'avaient peut-être pas envisagé les producteurs néerlandais de l'émission de téléréalité.

Dans un entretien accordé au site Popular Science , le PDG de Mars One, Bas Lansdorp, a réfuté les affirmations des scientifiques, affirmant qu'ils ne disposaient que de données incomplètes lors de leur analyse. Il a cependant reconnu que l'absence de pièces de rechange était un problème. "Ils ont raison, le plus grand défi de Mars One est de garder tout en état de marche", a-t-il déclaré. il a dix ans pour trouver une solution.

Les différentes étapes de déploiement de la mission Mars One :

>>  Voir les conclusions, en PDF et en anglais, des chercheurs du MIT

En savoir +
Mars : si proche et pourtant si loin de la Terre
Missions sur Mars : les risques pour la santé trop sous-estimés ?
Mars One : "c'est un voyage sans retour !"
Mars One : plus de 1 000 candidats sélectionnés pour aller sur Mars

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter