Android vous géolocalise même si vous ne le voulez pas

Android vous géolocalise même si vous ne le voulez pas

High-tech
DirectLCI
ESPIONNAGE – Selon une enquête réalisée par le site Quartz, votre smartphone Android serait capable de savoir où vous êtes à tout moment, même si vous aviez désactivé la fonction de géolocalisation.

Vous pensiez avoir interdit à votre smartphone Android de vous géolocaliser ? Mauvaise nouvelle : il le fait quand même ! Selon une enquête réalisée par le site Quartz, le système collecterait les données sur votre position en permanence.


Une explication assez simple à cela : à partir du moment où vous envoyez des données sur internet, Android est en mesure de les capter et de les renvoyer vers Google. Que vous ayez coupé tous les services de localisation voire ôté votre carte SIM n'y changera rien. Comme le note le site spécialisé, les appareils sous Android peuvent depuis début 2017 collecter les adresses des antennes de téléphonie mobile à proximité de vous. Une localisation moins précise, mais suffisante pour Google? qui sait alors où vous vous trouvez et peut ainsi compiler vos mouvements. Ce système de triangulation sert déjà pour repérer certains utilisateurs à l’aide de leur smartphone.

Alphabet, la maison-mère d’Android et Google, se sert ainsi de toutes ces adresses pour gérer ses notifications push et les messages sur les smartphones Android. Selon un porte-parole de l’entreprise californienne contacté par Quartz, les informations recueillies n’ont jamais été utilisées ou stockées et tout devrait être fait pour mettre un terme à cette pratique dès la fin du mois. Pour les utilisateurs ne souhaitant pas être géolicalisés en tout cas.

Pour améliorer la qualité et la vitesse des messages envoyés...

Google a invoqué l’amélioration de la qualité de service en termes de vitesse et de performance de l’envoi des messages pour expliquer l’utilisation des bornes de téléphonie mobile. "Cependant, nous n'avons jamais intégré l'identification des téléphones dans notre système de synchronisation de réseau, de sorte que les données ont été immédiatement supprimées, et nous l'avons mis à jour pour ne plus demander l'identification des smartphones", a expliqué un porte-parole auprès de Quartz.


Si les explications et justifications restent floues, la pratique pose question puisqu’elle permettait de localiser un utilisateur qui souhaitait justement ne pas être localisé. Même si les données sont cryptées, l’usage qui peut en être fait est vaste, le modèle économique de Google étant, comme Facebook, basé sur la publicité personnalisée et ciblée…

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter