Apple et Beats : un mariage qui va faire du bruit

Apple et Beats : un mariage qui va faire du bruit

DirectLCI
MUSIQUE – En rachetant Beats, Apple pourrait profiter du service de streaming musical lancé récemment par le constructeur de casques audio. Un moyen pour Apple de rendre son matériel encore plus attrayant pour les jeunes.

Dr. Dre est en passe de devenir le premier rappeur milliardaire. Rien à voir avec sa production musicale, en pause depuis plus de dix ans, mais grâce à Beats, sa société cofondée avec le producteur Jimmy Iovine. Depuis 2008, elle a inondé le marché des casques audio de ses modèles très tendances et adoptés par un nombre incalculable de stars (de Lady Gaga à Justin Bieber en passant par Lebron James et nombre de footballeurs).

Cette marque devenue très populaire, malgré le prix élevé de ses casques (jusqu'à 300 euros), serait sur le point d'être rachetée par Apple pour 3,2 milliards de dollars, selon le quotidien économique Financial Times . Si la société à la pomme se refuse pour l'instant à tout commentaire, ce n'est pas le cas de Dr. Dre qui confirme la chose dans une vidéo postée sur l e profil Facebook de son ami, l'acteur Tyrese Gibson .

Utiliser la musique pour vendre du matériel

Mais ce n'est pas uniquement pour les écouteurs qu'Apple rachèterait Beats. En janvier dernier, le constructeur de casques s'est lancé aux Etats-Unis dans le grand bain de la musique en streaming, un secteur en plein boom face au téléchargement légal. "Leur service innove grâce à son interface intuitive, mais surtout aux conseils d'écoute conçus par des humains plutôt que par des robots", explique à metronews Virginie Berger, fondatrice de DBTH, une agence spécialisée dans les industries créatives et les services innovants.

"Le rachat de Beats pourrait lui permettre de se lancer enfin dans le streaming, alors que les négociations entre Apple et les majors du disque semblent difficiles pour créer un service équivalent", analyse Virginie Berger. Mais le matériel ne serait pas pour autant mis de côté : "la valeur du marché de la musique se déplace au fur et à mesure du côté des constructeurs d'électronique, elle se consomme désormais via leurs produits : smartphones, tablettes ou consoles de jeu", détaille-t-elle.

A ce petit jeu, Apple pourrait donc gagner en image de marque auprès des jeunes ayant tendance à délaisser certains de ses produits, mais friands de ceux de Beats. Mais ce serait surtout une manière pour la société de Tim Cook de continuer à utiliser la musique pour vendre ses smartphones et ses nouveaux casques. Un modèle qui avait notamment été à la base du succès de l'iPod, il y a une déjà une dizaine d'années. Même joueur joue encore.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter