Apple : face aux mauvaises ventes, le prix des iPhone pourrait baisser dans de nombreux pays

High-tech
DirectLCI
SURPRISE - Après avoir officialisé mardi une baisse de son chiffre d’affaires fin 2018, en grande partie due à la chute des ventes d’iPhone, Apple va réagir. La firme de Cupertino a indiqué que le tarif de son produit-phare devrait être revu à la baisse dans certains pays étrangers pour enrayer des prix de plus en plus élevés en raison des taux de conversion des devises.

Apple a dévoilé, mardi soir, ses résultats pour le premier trimestre fiscal 2019 (octobre-décembre 2018 aux Etats-Unis). Sans surprise, la firme a annoncé des revenus de 84,3 milliards de dollars (environ 74 milliards d'euros) pour la période, soit une baisse de 5% par rapport à un an plus tôt. C’est néanmoins légèrement au-dessus des prévisions revues à la baisse début janvier. 


Parmi les informations à retenir, figure le déclin des iPhone. Le patron d’Apple a confirmé que les ventes avaient été décevantes avec une baisse de 15% des revenus dans ce secteur, malgré les arrivées des iPhone XS, XS Max et XR cet automne. Si Tim Cook ne donne plus de volumes de ventes, le smartphone de la marque à la pomme reste malgré tout le fer de lance du groupe californien (près de 52 milliards de dollars de chiffre d’affaires - environ 45 milliards d'euros). Apple impute notamment la baisse au marché chinois où sa société n’arrive pas à faire face à la concurrence et où elle est sans doute également handicapée par les conflits économiques entre les Etats-Unis et la Chine. Mais pas seulement.

Vers des tarifs d'iPhone pays par pays

Tim Cook a surtout reconnu que le prix toujours plus élevé des iPhone pourrait aussi expliquer la baisse des ventes, notamment sur les marchés étrangers. Le taux de conversion est en effet  toujours largement défavorable aux acheteurs étrangers. L’iPhone XS est ainsi vendu aux Etats-Unis à 999 dollars hors taxe (874 euros + taxes) alors qu’il faut compter 1.159 euros en France. 


La différence s’explique par les taxes douanières, la TVA, etc., mais aussi par le fait que les prix sont fixés sur le prix en dollars, monnaie qui se renforce par rapport à de nombreuses devises étrangères. Et sur ces marchés, "le prix de l’iPhone a augmenté de manière évidente", a expliqué Tim Cook à Reuters.

En vidéo

Bourse : Apple plonge à Wall Street

"Je pense que le prix est un facteur", a admis le patron de la firme, ajoutant qu’Apple avait "essentiellement absorbé une partie ou la totalité des mouvements de devises étrangères à certains endroits et pour certains produits en janvier". Apple envisage donc de revoir la grille tarifaire de ses iPhone vendus en dehors des Etats-Unis pour relancer les ventes. "Nous avons décidé de revenir à des prix plus adaptés sur certains marchés tels qu’ils étaient il y a un an, dans l’espoir d’aider les ventes dans ces zones."


On ne sait pas quels pays seront concernés par ces chutes de prix, à l’exception de la Chine. Cela devrait prioritairement toucher les pays émergents, nouveau marché porteur pour Apple. La baisse pourrait intervenir dans les prochains jours.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter