iPad Pro 9,7 pouces : la puissance en format classique

DirectLCI
AVANT-PREMIERE - Annoncé lors de la dernière keynote, l'iPad Pro 9,7 pouces est désormais disponible. Successeur de l'iPad Air 2, il lorgne davantage du côté de la tablette XL d'Apple sortie en novembre dernier, avec des dimensions plus classiques mais un sacré moteur sous le capot. LCI a pu le prendre en main avant sa sortie.

 Pour fêter ses 40 ans en ce 1er avril, Apple fait feu de tout bois. A ce jour, la géant américain a en service trois iPhone -le 6s, 6s Plus et depuis hier le SE- et désormais un iPad Pro 12,9 pouces, en plus de l'iPad Air 2, des iPad Mini 2 et 4. Une très large gamme qui s'est enrichie cette semaine d'une nouvelle tablette.

 

Depuis octobre 2014 et l'iPad Air 2, Apple n'avait pas renouvelé sa célèbre gamme de tablettes tactiles. C'est désormais chose faite avec l'arrivée de l'iPad Pro deuxième du nom, dévoilé lors de la keynote de mars et disponible depuis jeudi. S'il vient enrichir la lignée en puissance et capacité, il n'est finalement qu'une déclinaison en taille raisonnable de l'iPad Pro sorti en novembre dernier et qui arborait un écran de 12,9 pouces.


Si l'iPad Air avançait l'argument de la finesse et d'une puissance sans cesse améliorée par rapport aux modèles précédents, l'iPad Pro fait faire un bon à la gamme. Dans des dimensions semblables à celles de l'iPad Air et une épaisseur identique (6,1 mm), l'iPad Pro "mini" reprend la quasi-totalité des forces du modèle 12,9" : un écran Retina HD (2048 x 1536 px) la puce A9x et le coprocesseur M9 qui permettent de gérer le multitâche aisément (écran partagé en deux pour afficher plusieurs applis simultanément) et de donner plus de puissance pour les jeux vidéo; la reconnaissance digitale Touch ID (mais pas de dernière génération comme l'iPhone 6s), mais toujours pas de 3D Touch. Les amateurs de musique et vidéo apprécieront les quatre haut-parleurs Dolby placés sur les côtés. 

 Les fans de photos et les adeptes de la retouche sont, eux, gâtés car la caméra iSight profite des dernières innovations de l'iPhone 6s : 12 Mpx, Live Photos, le Flash True Tone, Focus Pixels pour la mise au point et surtout la possibilité de filmer (et monter) en 4K. Dommage que la caméra sorte autant du châssis arrière... La caméra FaceTime HD n'est pas en reste et affiche un capteur 5 Mpx (contre 1,2 Mpx). Autre ajout, la technologie True Tone qui permet d'adapter la luminosité de l'écran à votre environnement lumineux pour une moindre fatigue oculaire (différents du mode NightShift ajouté à iOS 9.3 qui joue sur la balance des blancs). Autre changement de taille : la capacité de l'appareil démarrer à 32 Go pour grimper à 256 Go, entrainant à sa suite le grand frère, la plus grosse capacité jamais proposée par Apple. Mais du coup, le prix suit la même courbe (1055 € en WiFi, 1205 € WiFi/4G)...

Deux fois plus rapide que l'iPad Air

A la différence de l'iPad pro 12,9", il n'inclut que 2 Go de RAM (contre 4 Go). Le grand modèle annonçait l'équivalent en taille écran de ceux de deux iPad Air mis côte à côte, normal donc que la RAM soit divisée par deux... L'écran du petit iPad Pro affiche cependant une meilleure luminosité (+ 40%) et une surface 25% moins réfléchissante. Disponible en or, argent et gris sidéral, il s'enrichit du désormais incontournable colori or rose.


Comme l'aîné, l'iPad Pro 9,7" est accompagné de plusieurs accessoires optionnels qui intéresseront deux types d'utilisateur : l'Apple Pencil (129 €), le stylet numérique multifonctions qui permet de dessiner ou d'écrire avec une extrême sensibilité et précision; le Smart Keyboard qui fait aussi coque de protection et se connecte via la nouvelle connectique latérale et s'alimente depuis l'iPad. Son seul défaut : il n'existe pour le moment qu'en version QWERTY (clavier anglais). Il se murmure cependant qu'un clavier AZERTY est en préparation. 

 Pour ceux qui trouvait l'iPad Pro 12'9" beaucoup trop grand malgré toutes ses qualités de productivité et de créativité, l'iPad Pro en version classique apporte les mêmes atouts en ayant l'avantage de tenir dans la main et dans le sac. Il se montre deux fois plus rapide que l'iPad Air 2 lorsqu'on lance la même application et l'apport de True Tone offre un réel confort de visionnage et de lecture. Son gabarit plus compact va plaire aux amateurs de bureautique, de multimédia comme, surtout, aux professions créatives en proposant la force de l'iPad Pro 12,9" dans un format plus compact. Apple entend attirer dans son giron les adeptes de Windows qui en seraient à changer de matériel en affichant la même puissance qu'un PC et ses millions d'applis pour tout faire aussi bien. Pour les faire basculer, il manquera encore pour certains des connectiques supplémentaires dont l'absence est aussi la marque de fabrique de la firme de Cupertino.


Pour ceux qui cherchent juste à renouveler leur iPad, même pour une tablette très haut de gamme, le prix pourrait être un frein (à partir de 695 € pour 32 Go avec Wifi et jusqu'à 1205 € pour 256 Go en 4G/Wifi). Son arrivée s'accompagne aussi d'une baisse de prix de l'iPad Air 2, désormais entrée de gamme "de luxe" des tablettes Apple (dès 439 € pour 16 Go et 545 € en 64 Go). Et c'est sans doute cette annonce qui va booster de nouveau les ventes d'iPad. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter