TEST - Il débarque cette semaine : que vaut le nouvel iPad Pro qui voit plus grand ?

High-tech

AVANT-GOUT – Dévoilé lors de la conférence des développeurs WWDC la semaine passée, le nouvel iPad Pro et son écran de 10,5 pouces est arrivé en avant-première à la rédaction de LCI. Prise en main, visionnage, stockage gargantuesque ou bureautique, nous vous disons tout le dernier engin de la marque à la pomme. Et sur ce qui l'attend aussi dans les prochains mois !

Depuis l'émergence de sa gamme d'iPad Pro, Apple veut faire de son iPad un rival des PC. Ou plutôt attirer ceux qui ne se servent réellement de leur ordinateur portable que pour de la bureautique légère et de la navigation sur Internet. Ainsi l'iPad Pro, qu'il fasse 9,7 ou 12,9 pouces, a été conçu en ce sens, avec toute la puissance nécessaire pour paraître supérieure à l'iPad Air 2 et joué des coudes avec le concurrent, Microsoft Surface (Pro). 

C'est encore plus le cas avec le tout nouveau modèle 10,5 pouces, présenté la semaine passée et disponible sous peu dans les boutiques. Le pari est-il réussi ? Notre verdict.

Lire aussi

Un écran élargi pour voir plus loin

Si pour beaucoup l'iPad, malgré sa diagonale de 9,7 pouces, est bien étroit pour taper, son "grand frère" en 12,9 pouces est souvent perçu comme beaucoup trop grand. Alors Apple a eu l'idée d'une taille intermédiaire : le 10,5 pouces (2.048 x 1.536 Px, 264 ppi). Voici donc la nouvelle norme a minima de l'iPad Pro, un écran 20% plus large que l'ancien modèle, mais un châssis finalement à peine plus grand. Pour arriver à cela, les bords ont été affinés de 40%. L'écran Retina a été amélioré et s'avère plus brillant et moins réfléchissant quel que soit l'angle. Apple a en outre ajouté la technologie ProMotion qui rend le défilement rapide et fluide, agréable pour les yeux car elle s'adapte à votre vitesse (rafraichissement jusqu'à 120 Hz contre 60 Hz auparavant). Bien évidemment, cela a un impact (léger) sur votre batterie. Mais l'iPad Pro est capable de modifier le temps de rafraîchissement selon votre action pour épargner de l'autonomie au maximum. Le confort est évident et immédiat pour la lecture sur Internet, le jeu ou la vidéo.

Du côté des performances, l'iPad Pro 10,5" embarque la puce A10X 64-bits six cores. La firme de Cupertino affirme qu'elle met une claque à bon nombre de PC. On a surtout noté qu'elle gérait très bien les applis les plus exigeantes et le multitâche, mais aussi les demandes incessantes (ouverture, fermeture d'applis, multiples onglets ouverts, plusieurs vidéos 4K montées sous iMovie, etc.). Par rapport à l'ancien iPad Pro, cette puce est ainsi 30 % plus rapide et ses performances graphiques sont 40 % plus efficaces. Et le coprocesseur M10 qui l'accompagne est un atout de choc pour préserver la batterie et gérer des fonctionnalités annexes comme Siri, dont le rôle va crescendo dans les produits Apple. Autre intérêt : permettre aux capteurs de l'appareil d'être toujours disponibles sans attente.

Pour le reste, l'autonomie annoncée est de 10 heures. La caméra bénéficie des mêmes qualités que celle de l'iPhone 7 : une optique de 12 MP à l'arrière, la vidéo 4K, des panoramas de 63 MP, un stabilisateur optique, le flash True Tone Quad-LED, Live Photos, une caméra FaceTime HD de 7 MP avec flash Retina. Comme l'iPad Pro 9,7", son successeur fait pulser le son avec quatre haut-parleurs (deux en haut, deux en bas) pour un meilleur rendu sonore qui s'adapte selon son orientation. Et pour satisfaire les plus gourmands, le stockage interne grimpe désormais jusqu'à 512 Go.

Lire aussi

A l'usage, la taille compte

L'impression la plus pertinente, c'est évidemment avec la vidéo qu'on en prend conscience. Avec un écran plus grand dans des dimensions proches de l'ancien modèle, le visionnage est encore plus agréable, tout comme le jeu vidéo. Et surtout, malgré son gabarit plus important du fait de sa longueur étendue, cet iPad Pro 10,5" est léger (469 g) et fin (6,1 mm). Chose plutôt agréable quand on lui ajoute un clavier et qu'on le transporte.

Si vous avez à travailler dessus (bureautique, navigation internet, etc.), vous apprécierez d'avoir davantage d'espace visuel et la fonction ProMotion pour les fans du scrolling est une bénédiction. Mais pas de révolution en vue, il faut l'admettre. Avant tout du confort et de la puissance, et ce n'est déjà pas mal.

iOS 11 ou comment faire basculer l'iPad dans une nouvelle dimension

Nous avons eu aussi l'opportunité d'avoir un avant-goût du prochain iOS 11 sur l'iPad Pro.Et c'est de ce côté que la plus importante évolution est à chercher. Le futur système d'exploitation d'Apple est en effet incontestablement taillé pour lui et pour ses atouts.

Parmi les nouveautés qui viendront enrichir le produit, figure un dock en bas de l'écran pour afficher les applis (jusqu'à 13 + les trois que vous utilisez le plus souvent). De quoi rapprocher l'iPad du Mac(Book/Book Pro) et de macOS, donc d'un véritable ordinateur. Le multitâche sera également enrichi et plus intuitif avec l'arrivée d'une possibilité de "superposer" à droite ou à gauche une appli sur une autre en plus de la vue séparée traditionnelle (qui pourra se faire en 2/3-1/3). Il est même possible de basculer d'une appli à une autre ou à un combo d'applis encore plus facilement.

Le "Drag&Drop" entre en scène

Pour gérer les fichiers, l'appli Files va permettre d'avoir en un seul et même endroit tous les documents, fichiers de votre iPad Pro, qu'ils soient stockés dans l'appareil ou un service de Cloud (iCloud Drive, Google Drive, Dropbox, etc.). Bref, comme avec votre explorateur de documents sur ordinateur. Le "Drag & Drop" (glisser-déposer) fait également son entrée en scène et vous permettra naturellement de glisser dans un mail, une note ou toute autre document une image, un lien internet, du texte, et même d'en sélectionner plusieurs à la fois avec vos deux doigts pour les ajouter ailleurs. Des gestes tellement naturels sur ordinateur qu'ils deviennent encore plus simples sur un écran tactile.

L'Apple Pencil (optionnel) va également s'avérer un atout utile comme le stylet de la Surface de Microsoft, avec une plus grande réactivité, mais aussi utilisation. Un clic sur l'écran et l'iPad s'ouvrira sur Notes pour enregistrer vos écrits, qui seront désormais inclus dans la recherche de l'appareil sans avoir à être tapés ou basculés en frappe. Comme macOS l'accepte déjà, vous pourrez aussi signer vos documents au Pencil, annoter des PDF, dessiner sur des photos ou dans des mails avec la fonctionnalité Instant Markup.

Au final, l'iPad Pro 10,5 pouces est un produit qui franchit un nouveau cap pour Apple. Plus puissant, plus fluide dans son utilisation, il reprend les préceptes de son prédécesseur en 9,7 pouces mais en a beaucoup plus sous le moteur. Une fois iOS 11 disponible (à la rentrée), il pourra enfin répondre pleinement aux attentes et à ses velléités en tant que substitut au PC.

En vidéo

Découvrez l'Apple Park, le nouveau campus d'Apple

Lire aussi

iPad Pro 10,5 pouces - Prix : à partir de 789 € en version 64 Go et wifi – Disponible en argent, gris sidéral, or et or rose

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter