Apple rachète Shazam : mais pour en faire quoi ?

Apple rachète Shazam : mais pour en faire quoi ?

High-tech
DirectLCI
MARIAGE – C’est désormais officiel ! Shazam fait désormais partie de l’empire Apple. L’annonce du rachat a été annoncée lundi. Le service de reconnaissance musicale et visuelle vient ainsi renforcer Apple Music en premier lieu. Mais sans doute pas seulement chez la marque à la pomme…

Lundi, après plusieurs jours de rumeurs, Apple a confirmé le rachat de l’application de reconnaissance musicale Shazam. Aucun montant de l’acquisition n’a été communiqué, mais on évoque quelque 400 millions de dollars (environ 340 M d’euros). Une belle affaire réussie par Apple au nez et à la barbe de Snapchat qui était également sur les rangs, car Shazam était valorisé sans doute plus près du milliard de dollars.

Shazam, un petit service innovant devenu un mastodonte

Pour ceux qui ne connaîtraient pas l’application, c’est un service permettant d’identifier une musique que vous entendez à la radio, le jingle d’une émission de télévision, un film ou une publicité. En quelques secondes, vous avez le titre et l’artiste, le nom, la marque, etc. Vous pouvez même savoir ce que vos stars préférées "shazamment".

En vidéo

Découvrez l'Apple Park, le nouveau campus d'Apple

Shazam a été fondé en 1999 à Londres et, à l’époque, il suffisait d’envoyer un SMS pour connaître le nom du morceau et celui de l’interprète. Depuis, le service revendique plus d’un milliard de téléchargements. Sa notoriété s’est envolée avec l’arrivée de l’App Store en 2008. "Depuis le lancement de l’App Store, Shazam figure régulièrement parmi les applications les plus populaires sur iOS. Aujourd’hui, elle est utilisée par des centaines de millions de personnes dans le monde", a confié un porte-parole de la firme de Cupertino.


Shazam est une application disponible aussi bien sur iOS que sur Android, mais qui a abandonné sa version PC initiale.

Quel intérêt pour Apple ?

"Nous sommes ravis que Shazam et sa talentueuse équipe rejoignent Apple", a déclaré un porte-parole du géant californien, ajoutant que la maison-mère de l’iPhone avait "de grands projets" avec son nouveau partenaire. Apple n’a cependant pas détaillé ces derniers.


Dans la course effrénée dans laquelle s’est lancé Apple pour revenir sur Spotify, numéro un du service de streaming musicale, l’alliance avec Shazam est un ‘plus’ non négligeable. Le service de reconnaissance va venir enrichir Apple Music, mais aussi Siri, l’assistant vocal maison qui pourra, à l’instar de Google Home ou Alexa, répondre à la question : "Quelle est cette chanson ?". "Apple Music et Shazam sont des compléments naturels, partageant une même passion pour la découverte de la musique et proposant de formidables expériences musicales à leurs utilisateurs", explique-t-on du côté d’Apple. Et l’on n’est pas peu fière sans doute de mettre la main sur une appli qu’Apple comme Spotify payaient pour leur envoyer du trafic voire des achats après la découverte d’un morceau. Une possibilité que Spotify pourrait donc éventuellement perdre.

Trois options possibles

Apple cherche depuis longtemps à renforcer l’offre musicale déjà riche de l’iTunes Store. En 2014, la société de Tim Cook avait déjà fait tomber Beats, le spécialiste du son fondé par Dr. Dre, dans son escarcelle afin de peaufiner son futur service Apple Music lancé en juin 2016. Ses quelque 30 millions d’utilisateurs (contre 60 millions payants chez Spotify) peuvent aussi profiter de la très populaire émission Carpool Karaoke depuis l’an dernier. 


L’arrivée de Shazam peut donc assurer à Apple Music encore plus de trafic direct, mais aussi lui offrir une dimension "réseaux sociaux" qui lui échappe encore et qu’elle n’a pas su faire naître malgré toutes les possibilités sociales souhaitées avec Apple Music. Shazam permet de connaître les artistes et morceaux les plus recherchés par les utilisateurs, le tout avec une bonne dose de convivialité qui doit faire envie à Apple Music. Surtout que le service est déjà intégré à un autre roi des réseaux sociaux et de la quête de convivialité, Snapchat qui permet de partager ses découvertes avec ses amis. Et Apple y gagnerait ainsi


Mais il y a aussi une autre fonctionnalité de Shazam qui sied à merveille aux ambitions d’Apple : la réalité augmentée (AR). Depuis 2015, l’entreprise a lancé un moteur de reconnaissance visuelle devenue depuis une plateforme AR. Cela permettait initialement de scanner les codes Shazam fournis à des partenaires commerciaux (marques, évènements, films, etc.) comme Disney, Levis, Time… Désormais, les utilisateurs peuvent reconnaître une émission TV, un film, des contenus multimédia en tous genres et même quelques objets.

 La réalité augmentée, l’un des chevaux de bataille de Tim Cook et l’une des nouveautés les plus remarquées du système d’exploitation iOS 11 ainsi que des derniers iPhone 8 et iPhone X. De quoi venir aussi renforcer la rumeur de possibles lunettes de réalité augmentée qui circule depuis si longtemps. De quoi avoir une plateforme de services alors des plus complètes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter