Tim Cook, PDG d'Apple : "On essaie toujours de surprendre et de ravir les gens"

DirectLCI
ENTRETIEN - Avec près de deux millions d’applications disponibles et des milliards de téléchargements chaque année, Tim Cook sait combien il doit à la vivacité de son AppStore. Venu en France pour rencontrer de jeunes développeurs français, le patron d’Apple s’est confié à LCI sur la créativité et la richesse du marché applicatif.

Pour la première fois en tant que patron d'Apple, Tim Cook s'est rendu en France. A la découverte "de la créativité française", mais aussi auprès des employés des Apple Store hexagonaux, ne cache-t-il pas. LCI est allé à la rencontre du patron de la marque californienne toujours très affable quand il s'agit de parler des produits à la pomme et des développeurs.

LCI : C’est la première fois qu’on vous voit à Paris. Vous êtes quelqu’un de très occupé, ce déplacement n’est sans doute pas sans raison…

Tim Cook : Je suis ici pour rencontrer des créatifs qui utilisent nos produits. Aller voir comment ils s’en servent est aussi une bonne façon pour nous de trouver l’inspiration pour la suite. Ce matin (lundi), j'ai rencontré de grands designers dont Julien (Fournié, couturier parisien, ndlr) qui a créé toute une collection sur un iPad Pro. J'ai croisé un photographe dimanche à Marseille qui prend des clichés absolument incroyables avec son iPhone. C'est très inspirant pour nous. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour donner aux utilisateurs la possibilité d'être créatifs. C'est très intéressant de le voir en situation, et notamment dans l'univers culturel.

LCI : Vous avez également rencontré de jeunes développeurs français d’applications. Est-ce facile aujourd’hui pour un développeur indépendant de sortir du lot sur un AppStore qui compte plus d’un million d’applications ?

Tim Cook : C’est tout à fait possible, même si vous êtes un indépendant. Vous avez plus de 100.000 développeurs français qui créent aujourd’hui des applis sous iOS. Ils peuvent les vendre au monde entier. Avant, quand vous créiez quelque chose, il fallait négocier avec chaque marchand pour le vendre. Aujourd’hui, il suffit juste appuyer sur un bouton pour l'envoyer dans 185 pays. Je vois plein de développeurs qui n'avaient qu'une seule petite idée au départ et ont monté de grosses entreprises. Beaucoup de créateurs de jeux sont partis de rien, d'une petite appli et sont devenus des géants qui brassent des milliards de dollars. Il y a des exemples de réussite partout.

LCI : L’AppStore était à l’origine une façon d’inciter et d'habituer les utilisateurs aux fonctionnalités des produits Apple. C’est désormais un marché fleurissant à plusieurs milliards de dollars. Cela change-t-il votre approche ?

Tim Cook : Non, pas du tout. La réalité pour nous, c'est l'utilisation faite des produits. Ce que font les gens avec leur iPhone, c'est avant tout d'utiliser leurs applis favorites. Chaque année, des milliards d’applis sont téléchargées. Alors oui, c'est devenu un business, mais c'est surtout super pour les développeurs. Certains peuvent ainsi désormais consacrer leur vie à créer des applis et le faire avec passion. C'est intéressant de voir ce que ces jeunes en font.

LCI : Les rumeurs autour de l’iPhone sont toujours de plus en plus folles. Certains annoncent que le prochain sera transparent, qu’il fera de la réalité augmentée... Vous vous rendez compte de ce que vous provoquez chez les gens ?

Tim Cook : (Rires) On essaie toujours de surprendre et ravir les gens, de leur fournir des produits qui leur permettent de faire des choses folles. On continuera de le faire. En mêlant hardware et software, on est dans une position unique. C’est comme ça que la magie opère et on veut poursuivre cette magie.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Tim Cook dans PLEIN ECRAN, ce dimanche à 14h

En vidéo

On a effacé l'iPhone de Tim Cook, ses 5 applis indispensables

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter