L'Apple Watch Series 2, la montre connectée qui vous veut du bien

L'Apple Watch Series 2, la montre connectée qui vous veut du bien

High-tech
TEST - Dévoilée en même temps que les nouveaux iPhone 7, l'Apple Watch Series 2 arrive ce vendredi 16 septembre en boutique. Près de 18 mois après le lancement de la première version, faut-il se jeter à l'eau ? Notre réponse.

Sur un marché de plus en plus (sur)peuplé, chaque fabricant de montre connectée tentent de prouver qu'il est le meilleur, le plus beau, le plus indispensable et le plus révolutionnaire. On va être honnête, nous n'avons pas encore débusqué la perle rare. Mais depuis l'avènement des premiers modèles chez les têtes d'affiche il y a environ deux ans (LG, Samsung, Withings, Sony, etc.), on sent bien que chacun se cherche encore. Apple, premier annoncé, mais finalement parmi les derniers à se jeter dans la bataille, ne déroge pas à la règle.


Sortie il y a 18 mois, l'Apple Watch a dû son succès (sans doute le plus fort du lot) en grande partie à la renommée de son créateur. La marque à la pomme n'avait cependant pas réussi à dégainer la "killer app", cette appli qui ferait toute la différence et relèguerait la concurrence au rang de simple spectateur. Fort de son watchOS maison, Apple a avancé petit à petit ses pions jusqu'à la semaine passée et sa keynote de rentrée. Car dans la foulée du watchOS 3 beaucoup plus intuitif, la firme de Cupertino a dégainé une Apple Watch Series 2.


Après plusieurs jours en sa compagnie, nous avons pu apprécier cette nouvelle mouture  qui a décidé de dédier ses nouvelles performances à "la santé et au fitness".

Design et puissance

 Si on excepte le modèle en céramique blanche (qui remplace la Watch Edition or), le design n'a pas changé entre la Watch première du nom et la Series 2. Et toujours pas de modèle rond : chez Apple, on aime les choses carrées !


Si l'aspect extérieur ne change pas, à l'intérieur, c'est le grand ménage. Sur le même principe que les iPhone, à chaque nouveau produit son nouveau processeur. La puce dual-core S2 fait son apparition. En comparant les deux générations de montre connectée (sous watchOS 3 les deux), on constate en effet que la Series 2 s'avère plus réactive dans la réalisation des commandes passées. L'écart n'est pas non plus incroyable, mais cette dernière répond plus vite, notamment lorsqu'on lance une appli comme Plans. Il faut dire que la puce S2 est annoncée 50% plus rapide avec des performances graphiques doublées. Et la batterie affiche une plus grande autonomie, qui semble en effet plus importante qu'avant sur le modèle Watch Sport que nous avons testé. Apple promet plus d'une journée si vous vous servez de votre montre.


Pour apprécier cette nouvelle puissance, l'écran Retina HD repensé est des plus agréable. Vous pouvez lire vos notifications ou jeter un œil aux applis en plein soleil sans être gêné pour regarder l'écran qui est désormais nettement plus lumineux (1000 nits maximum et une luminosité qui s'adapte à l'environnement). Le haut-parleur a été repositionné vers l'intérieur pour assurer l'étanchéité (voir ci-dessous)

En vidéo

Nouvelle Apple Watch

L'étanchéité : le petit plus

Après l'iPhone 7/7Plus, l'Apple Watch Series 2 devient étanche. On espérait déjà qu'elle supporte les éclaboussures, elle se jette carrément à l'eau au sens propre. Nous avons plongé "accidentellement" la montre dans l'eau plusieurs minutes. L'écran se bloque immédiatement et la Watch se verrouille pour empêcher l'eau d'entrer dans le système. Elle survit sans problème à ce bain forcé. Résistante à la pression d'une immersion jusqu'à 50 m, la petite révolution est de pouvoir s'en servir pour aller nager. Car c'est l'une des fonctions phare de ce nouveau modèle. Il suffit d'indiquer que vous allez nager en piscine ou en eau libre, deux nouvelles activités de la partie "Exercice". Une fois les renseignements fournis (longueur de la piscine, type d'activité, durée…), le chrono démarre et la montre se verrouille. L'algorithme de la montre est capable d'identifier votre type de nage afin de vous fournir les meilleures informations possibles, mais aussi calculer au plus juste vos mouvements, les distances parcourues (aidé par l'accéléromètre et le gyroscope). Pour réactiver la Watch, il suffit de tourner la couronne latérale. Un bip sonore permettra de la déverrouiller et surtout d'évacuer l'eau entrée par le haut-parleur. Et vous pouvez même assurer l'étanchéité d'un glissement de doigt du bas vers le haut pour accéder au menu et glisser. N'oubliez pas que pour nager, seul le bracelet fluoroélastomère (édition Sport) résistera à la plongée dans le grand bain.

Le GPS pour laisser l'iPhone à la maison

Les fabricants de montres connectées y viennent petit à petit (la Samsung Gear S3 en est équipée). Apple a décidé de ne pas tergiverser, intégrant un GPS dans la Watch 2. Mais il ne se déclenchera que si vous vous décidez à aller courir sans votre iPhone et prendra donc le relais du GPS du smartphone. Gros avantage : vous n'avez plus besoin d'attendre que votre iPhone vous géolocalise quand vous partez courir pour tracer votre chemin. Vos positions sont désormais enregistrées à tout moment, que vous soyez à pied ou en vélo. Vous démarrez quand vous le sentez.

 

L'idée assez claire derrière tout cela est de faire de votre montre l'atout de toutes vos activités. Plus besoin d'en mettre une autre pour aller courir. Etanche et dotée d'un GPS, elle peut désormais résister à tout, même la sueur. Vous ajoutez de la musique dans la mémoire interne, un casque ou des écouteurs Bluetooth pour se connecter et c'est parti pour un bon footing. Vous pourrez, en plus, récupérer votre tracé avec vos points forts et vos points faibles (selon la couleur du tracé) dans la partie Activités de votre iPhone.

Notre avis

L'Apple Watch a (enfin ?) trouvé sa grande raison d'exister. Depuis plusieurs mois, Apple vante les possibilités offertes par sa montre connectée dans le milieu médical, des aides pour lutter contre Alzheimer aux autres problèmes de santé. Dès le lancement, la partie fitness avait été mise en avant. Elle est désormais au cœur de l'utilité de la Watch. Lors de la conférence de septembre, Apple n'a eu de cesse de mettre en avant ses usages sportifs (natation, course, marche…), son apport sur votre santé grâce à pléthore de fonctionnalités dont le meilleur exemple est le GPS qui doit vous servir à marcher ou courir encore et encore. Le partenariat avec Nike afin de créer une Watch Nike+ spéciale illustre parfaitement l'axe choisi par Apple. 


C'est tout à son honneur, même si les utilisateurs potentiels davantage intéressés par l'aspect utilitaire au quotidien (notifications, mails, appels pris, etc.) ne se reconnaîtront peut-être pas dans ce choix trop sportif pour eux. Mais l'Apple Watch garde ses atouts en tant qu'écran déporté qui vous évite d'avoir à sortir votre iPhone. Les sportifs – intermédiaires – apprécieront les nouveautés notamment pour aller nager, ce qui n'est pas monnaie courante sur les smartwatches actuelles. 


Côté prix, nous sommes chez Apple, donc il sont élevés : 

- Apple Watch Series 2 s'affiche à partir de 419 € en 38 mm, 449 € en 42 mm et 1449 € pour la version Edition en céramique. 


Toutes seront disponibles le 16 septembre. Il faudra en revanche être patient pour s'offrir l'Apple Watch Nike+ puisque'elle sera lancée fin octobre, au même prix que les Series 2.

 


Lire aussi

En vidéo

L'iWatch d'Apple à l'épreuve de l'eau

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Lancement de trois nouveaux iPhone

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter