Après la prise jack, Apple dit adieu aux ports USB

High-tech

KEYNOTE – Il n'y a pas que l'iPhone 7 qui va faire des malheureux après avoir renoncé à la prise jack pour les écouteurs. Le nouveau MacBook Pro se sépare également de deux connectiques que l'on croyait essentielles : les prises USB et surtout sa prise de chargement.

Non, ne vous arrachez pas les cheveux ! Si vous craquez pour le nouveau MacBook Pro qu'Apple vient tout juste d'annoncer, il va vous falloir à nouveau passer à la caisse pour pouvoir brancher vos "anciens appareils". A commencer par l'iPhone 7. Et ce dernier doit, ce soir, se sentir moins seul avec son fardeau de la révolution technologique incomprise.

Après avoir abandonné la prise jack pour casques et écouteurs sur l'iPhone 7 au prix du tout lightning (ou du Bluetooth) afin de mettre fin à une technologie dépassée, Apple se sépare des ports USB standard sur son dernier MacBook Pro. A la place, la marque à la pomme a choisi d'intégrer des ports USB-C (Thunderbolt 3) comme elle l'avait déjà fait l'an dernier avec le MacBook, et comme le font également Huawei ou Nokia pour les smartphones, Asus et HP pour les Chromebook.

Un débit beaucoup plus rapide

Pour brancher votre iPhone 5 et plus, il va donc falloir investir dans un nouveau câble si vous comptiez le recharger sur votre MacBook Pro. Et même si vous vouliez utiliser vos clés USB et autres raccords de ce type. Vous pourrez les mettre au placard si vous n'investissez pas dans un adaptateur.

Bonne nouvelle en revanche : à la différence du MacBook 12 pouces, cette fois-ci, le MacBook Pro compte quatre ports pour les modèles avec Touch Bar (deux sur le 13 pouces sans Touch Bar). Ils ont l'avantage de permettre le branchement du câble de chargement du côté que l'on souhaite de l'ordinateur. Car recharger son MacBook passera également par cette prise, Apple disant aussi adieu à sa prise Magsafe qui assurait depuis des années l'alimentation de manière aimantée. Exit aussi la connectique Thunderbolt qui permet des transferts de fichier plus rapides. Les nouvelles prises USB-C embarquent désormais cette technologie et leur débit s'en retrouve fortement amélioré (40 Go/s contre 5 Go/s pour les USB 3.0), capable de gérer aisément les nouveaux standards USB 3.1.

De nombreux avantages de l'USB-C

Le premier gain est évidemment de taille. Les ports USB-C sont nettement moins épais, tout autant qu'une prise micro USB 2.0. Le MacBook Pro tient sans doute de là sa finesse (14,9 mm pour le 13 pouces, 15,5 mm pour le 15 pouces). C'est probablement pour cela que de plus en plus de smartphones, tablettes et ordinateurs portables s'y mettent.

C'est aussi le port de l'universalité : l'USB-C permet de gérer plus aisément les données, l'audio, la vidéo (deux écrans en 4K ou 5K car l'USB-C du MacBook Pro intègre également le port Thunderbolt 3) et le courant en même temps. Le câble supporte d'ailleurs des tensions nettement supérieurs (jusqu'à 100 W selon l'USB-IF qui régit les normes contre 4,5 W pour l'USB 3.0 actuel). Oubliez les câbles HDMI, RJ-45 ou DisplayPort.

Le câble se branche également dans les deux sens à la différence des miniUSB et microUSB du moment.

C'est à se demander pourquoi Apple a conservé cette fois la prise jack pour brancher ses écouteurs alors que le son peut également passer par le port USB-C, en analogique ou en numérique.

Du côté des mauvaises nouvelles, il va falloir penser à partir avec tous ses adaptateurs sous peine de ne pouvoir utiliser ses anciens produits. Et cela a aussi un coût : les adapteurs sont à partir de 25 euros.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter