Arnaques sur LeBonCoin : comment déjouer les 5 principales méthodes des escrocs

La page d'accueil du site de petites annonces LeBonCoin
High-tech

FILOUTERIES - Si l'essentiel des transactions entre particuliers se déroule bien, le géant des petites annonces est devenu le terrain de chasse d'escrocs à l'inventivité sans bornes. Et si le site sait désormais gérer seul les paiements entre vendeurs et acheteurs, même cette sécurité-là est aujourd'hui attaquée. L'occasion de revenir sur les tromperies les plus courantes.

Avec plus de 800.000 nouvelles annonces chaque jour et plus de 100 millions de transactions par an, LeBonCoin est devenu le plus grand vide-grenier de France. Mais aussi la plus grande vitrine de marchés, comme l'automobile d'occasion ou l'immobilier. 

Un succès qui attire forcément les escrocs en tous genres, dont tant acheteurs que vendeurs peuvent devenir les victimes. Certaines arnaques sont basiques, d'autres vraiment astucieuses. Voici certaines de celles auxquelles vous pouvez échapper, à condition d'un peu de prudence.

Du colis qui n'arrive jamais à la brique en boîte

C'est presque le B-A.BA de la carambouille, l'enfance de l'art de la truanderie. Un article vous plaît, vous contactez le vendeur, et lui envoyez un paiement par chèque, virement ou en mettant de l'argent liquide dans une enveloppe (une fort mauvaise idée, plus courante qu'on ne croit et de surcroît interdite). Puis vous attendez. Attendez. Et attendez encore un colis qui ne viendra jamais. 

Dans l'essentiel des cas, même en déposant plainte, vous avez peu de chances de recouvrer votre argent ou le bien convoité, surtout si le vendeur s'est présenté sous une fausse identité. Idem si l'article est une contrefaçon, chose courante pour tous les vêtements de marque ou les montres. Nombreuses sont aussi les fausses locations de vacances ou les animaux à vendre pas encore sevrés pour lesquels le vendeur vous demandera une avance.  Certains escrocs n'hésitent pas non plus à envoyer des colis lestés par une brique ou des pierres, pour afficher une preuve d'expédition et vous faire valider le paiement. 

Bref, autant de raisons de privilégier les transactions à proximité, celles où vous pourrez voir l'article avant d'acheter. À défaut, passez par un service de paiement qui jouera les intermédiaires et qui assure les transactions, comme Paypal par exemple. Au moment d'envoyer le paiement, précisez bien l'objet attendu et les informations que vous détenez sur le vendeur, pour documenter toute éventuelle réclamation ultérieure. Vous pouvez aussi utiliser le système de paiement en ligne que LeBonCoin propose pour l'essentiel des objets mis en vente, jusqu'à 2.500 euros, hors immobilier et animaux (voir plus bas).

Voitures haut de gamme, objets de luxe : comment les voleurs localisent leur cible

Sur LeBonCoin, il n'y a pas que de faux acheteurs. Il y a aussi de vrais voleurs, de voitures ou cambrioleurs professionnels par exemple, pour qui le site est une fenêtre ouverte sur vos biens. Si vous mettez en vente des bijoux précieux ou une voiture de luxe, il ne vous viendrait bien sûr pas à l'idée d'afficher votre adresse précise dans l'annonce. 

Mais attention, il existe un autre moyen de vous localiser : les photos. Le stratagème est bien rôdé : à peine votre annonce mise en ligne, vous recevez un message d'un acheteur potentiel, qui vous demande des clichés supplémentaires par SMS ou par mail. Une demande normale, innocente ? Pas forcément : contrairement à la photo publiée avec l'annonce, celles que vous enverrez pourraient bien contenir les coordonnées GPS de l'endroit où elles sont prises... et où le bolide ou la bague en diamant se trouvent précisément. Avant de prendre des clichés, désactivez donc la localisation de vos photos sur votre smartphone.

Arnaques au paiement : tous les moyens sont bons

Selon LeBonCoin, neuf transactions sur dix initiées sur le site se font dans le monde réel, pour un paiement en liquide le plus souvent. C'est donc quand la transaction s'effectue à distance que les choses se corsent un peu. Il y a d'abord les arnaques qui visent les vendeurs. L'acheteur envoie alors une fausse page Paypal assurant du paiement dès que le colis aura été envoyé. A l'opposé, si on vous demande de payer un achat ou de vérifier un paiement ou une expédition sur un site en ligne, vérifiez soigneusement que son adresse est la bonne. Surtout, essayez tant que possible de cantonner votre discussion dans l'application ou sur le site, plutôt que par e-mail. Cela permettra de mieux documenter la transaction et empêchera un escroc éventuel de vous envoyez des liens frauduleux.

Plus astucieuse, mais courante, l'arnaque au virement. L'acheteur vous paye par un virement bancaire, un moyen sûr car irrévocable, non ? Vous lui envoyez donc l'objet mis en vente. Mais patatras, quelques jours plus tard, votre banque vous informe que le virement venait de l'étranger, qu'il était frauduleux et qu'il a donc été annulé. Vos voies de recours sont là proches de zéro. 

Lire aussi

Faux virements, faux chèques de banque, faux sites web

Variante plus créative encore, l'arnaque au trop perçu : avant même d'avoir vu l'objet ou que vous l'ayez envoyé, votre acheteur vous vire la somme, et un peu trop même. Il s'excuse de son erreur et vous demande de virer la différence vers un autre compte, juste à temps pour que vous ne compreniez pas que son virement à lui, provenant de l'étranger, sera annulé quelques jours plus tard. 

Les victimes les plus sérieuses sont celles qui vendent une voiture et à qui le vendeur envoie un paiement par virement, avec quelques centaines d'euros en plus, à remettre en liquide à un prestataire/ami/cousin qui viendra prendre livraison du véhicule. Ces victimes là pourront pleurer ces quelques centaines d'euros, en plus de leur véhicule volé, quand leur banquier leur annoncera l'escroquerie du virement annulé. 

Les mêmes mécanismes existent avec de faux chèques de banque, d'établissements réels ou imaginaires, où tout est faux, sauf le numéro de téléphone censé être celui de l'agence, souvent celui d'un complice qui pourra vous certifier que le faux chèque est bien vrai, promis. Vérifiez donc tout numéro d'agence dans l'annuaire et n'acceptez de virements que de banques françaises, des paiements qui sont eux irrévocables.

En vidéo

Ventes en ligne : les arnaques entre particuliers

Via le système interne du BonCoin ? Attention malgré tout !

Depuis quelque temps, pour simplifier les choses et permettre aux vendeurs et acheteurs de gagner en confiance, LeBonCoin propose son propre système de paiement. Principe simple : le vendeur donne ses coordonnées bancaires au site, l'acheteur paye en ligne, la somme sera débloquée une fois l'objet expédié et reçu, LeBonCoin jouant ainsi les tiers de confiance. On ne saurait trop vous conseiller d'en passer par là pour éviter les mauvaises surprises. 

Mais comme on pouvait s'y attendre, les escrocs se sont adaptés, en affichant des liens vers des contrefaçons de la page de paiement. Les meilleurs vous proposent même d'utiliser une fausse application LeBonCoin pour effectuer votre paiement. Autant de raisons de garder la tête froide au moment de toute transaction, face à des arnaques qui existent en fait sur tous les sites de vente entre particuliers. Et surtout, n'oubliez jamais : si une affaire semble trop belle pour être vraie, il y a probablement des raisons...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent