Ashley Madison : le FBI enquête, des utilisateurs français concernés par la fuite

High-tech

VIE PRIVÉE — Le FBI a annoncé avoir ouvert une enquête suite à la divulgation des informations de 32 millions de comptes du site de rencontres extraconjugales. Du côté de la France, ce sont 260.000 abonnés qui seraient concernés, dont certains utilisent sont des employés de l’Etat ou du gouvernement.

Le hacking de la base de données du site Ashley Madison intéresse désormais le FBI. D’après l’un de ses porte-paroles, le service de renseignement intérieur américain enquête sur la publication de données personnelles de 32 millions d’utilisateurs ; sans toutefois donner plus de détails pour l’instant.

Parmi les informations en question, plusieurs concernent des responsables de l’administration, voire des militaires américains. Des cadres de grandes entreprises y figurent également, tout comme des fonctionnaires britanniques.

260.000 Français concernés

Mais les Français ne sont pas en reste, selon l’entreprise de sécurité informatique CybelAngel, environ 260.000 adresses e-mail françaises font partie de ces données, dont une trentaine se termine en .gouv.fr, signifiant leur appartenance à l’administration et au gouvernement.

Le groupe de hackers The Impact Team avait volé les données en juillet , dénonçant les utilisateurs de ce site de rencontres extraconjugales comme des “salauds” et des “menteurs”. Ils avaient également reproché à son éditeur l’option payante sensée supprimer du site toutes les données d’un utilisateur désirant s’en désinscrire. Celle-ci n’était pas efficace, les données restaient alors stockées sur ses serveurs.

EN SAVOIR +
>> Qui sont les principaux utilisateurs d'Ashley Madison ?
>> Plus de 300.000 euros proposés par Ashley Madison pour chasser les pirates
>> Les données personnelles du site de rencontre Ashley Madison intégralement publiées
>> Des données d’un site de rencontres extraconjugales publiées par des hackers

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter