Astuce geek : les critères à prendre en compte pour bien choisir son smartphone

High-tech

CONSEILS – Difficile de faire son choix devant la pléthore de smartphones qui existent désormais sur le marché. Metronews vous aide en vous donnant des conseils en fonction des critères principaux.

► Taille de l'écran
C'est désormais l'un des critères de choix principaux des clients. La taille de l'écran est également devenue l'argument roi des constructeurs. Pourtant un grand écran n'est pas forcément synonyme de confort d'utilisation. Si vous avez de petites mains, une phablette peut même être pénible à utiliser à cause de son écran trop grand.

Pour manipuler un téléphone d'une seule main, limitez-vous à une taille d'écran de 4 pouces. Au-delà, vos deux mains seront certainement nécessaires. Attention tout de même, avec un écran en dessous de 4 pouces, on peut avoir du mal à lire certains textes trop petits. En revanche si vous regardez souvent des vidéos ou si vous jouez régulièrement sur votre smartphone, une diagonale de 5 pouces ou plus ne sera pas de trop.

► Autonomie
Pour l'instant, les smartphones ne font pas de miracles. Toujours plus puissants, écrans toujours plus performants, ils sont de plus en plus gourmands. Ici la logique est très physique : généralement, plus le smartphone est grand, plus il propose de place pour loger une batterie volumineuse et donc une autonomie importante.

C'est du côté des phablettes qu'elle sera la plus importante, plus l'on s'approche des 6 pouces, plus on pourra espérer tenir deux jours avec une seule recharge. En dessous de 5 pouces, la batterie ne fournira vraisemblablement pas plus d'une journée d'autonomie. Et nécessitera donc de le recharger tous les soirs.

► Système d'exploitation
C'est certainement le sujet le plus délicat et celui qui tient le plus à cœur aux utilisateurs. Le premier choix dans le domaine vient certainement du nombre d'applications disponibles. Là, Android et iOS font seuls course en tête avec plus d'un million d'applications proposées sur le Play Store et l'App Store. Windows Phone et Blackberry se placent quant à eux très loin : seulement quelques centaines, de milliers.

L'autre argument tient ensuite du système d'exploitation que l'on utilise déjà sur son ordinateur. Les Mac addicts pencheront plus naturellement vers un iPhone, tandis que Windows Phone fonctionnera en symbiose avec un PC. Android conviendra quant à lui aux deux systèmes, les services de Google étant généralement disponibles aussi bien sur Windows qu'OS X.

► Les mises à jour
Sur ce point, pas de surprise. Les sociétés maîtrisant le système d'exploitation et le matériel sont très réactives. Les Lumia de Microsoft (anciennement Nokia) et les iPhone d'Apple profitent des mises à jour très rapidement. C'est certainement l'un des plus grands points faibles d'Android : les constructeurs doivent adapter chaque nouvelle version à leurs modèles. De quoi ajouter souvent plusieurs mois de délai entre l'annonce de Google et la mise à jour effective et se priver ainsi de nouvelles fonctionnalités.

► L'appareil photo
Cet usage désormais central ne tient pas forcément, comme en photographie classique, au nombre de pixels. Le capteur de 8 mégapixels de l'iPhone 6 propose globalement un résultat aussi performant que les 16 mégapixels du Samsung Galaxy S5. Comme souvent, la performance ira de pair avec le prix du smartphone. Dans le haut de gamme, iPhone 6, Lumia 1020, LG G3 ou Samsung Galaxy S5 sont des valeurs sûres. Plus on descendra en gamme, plus les performances seront limitées.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter