Astuces geek : 5 conseils pour ne pas tomber dans le panneau des arnaques en ligne

Astuces geek : 5 conseils pour ne pas tomber dans le panneau des arnaques en ligne

DirectLCI
CONSEIL — Dans sa boîte mail, sur Le Bon Coin… voici quelques rappels simples — mais importants — pour ne pas se faire avoir sur le Net, alors que les chiffres de la délinquance font état d'une hausse du nombre d'escroqueries, notamment en ligne.

L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales vient de publier son rapport sur les statistiques de la délinquance en 2016. Et si, bonne nouvelle, les victimes de violences physiques ont diminué de plus d'un quart par rapport à 2015, tandis que les vols avec violence ont baissé de moitié ces quatre dernières années, les débits bancaires non-autorisés ont largement augmenté, avec 1,2 million de foyers touchés. L'occasion pour LCI de vous donner quelques astuces pour éviter certaines arnaques en ligne, qui sont le plus souvent à l'origine de ces débits frauduleux.

1. Le coup du compte à problème

Si vous recevez un mail vous indiquant que tel ou tel compte (Facebook, eBay, EDF, votre opérateur de box Internet, etc.) pose problème et qu'il vous faut entrer à nouveau votre mot de passe, gare ! Il s'agit sans doute d'un piège. Lorsque vous allez cliquer, vous tomberez sans doute sur une page Internet en tout point similaire au site officiel mais, en réalité, l'URL sera très légèrement différente (une lettre modifiée par exemple). Si jamais vous avez un doute, ne cliquez pas sur le lien dans le mail mais tapez manuellement l'adresse du site en question et connectez-vous. C'est un tantinet plus fastidieux mais cela vous évite d'être victime de ce que l'on appelle le phishing.

2. Le coup du gain d'argent inattendu

C'est un grand classique mais certains veulent toujours y croire. Cette jeune femme qui a fait un héritage mais dont les comptes sont bloqués et qui a besoin de transférer une grosse somme d'argent sur votre compte momentanément (en vous promettant de vous en laisser une partie pour vous remercier). Ce grand-père mourant qui veut vous donner de l'argent afin que vous aidiez des associations humanitaires. Tout cela n'est que balivernes. Et évidemment il vous sera demandé de payer les frais de transaction. Une simple avance des frais dont vous ne verrez plus la couleur par la suite.

3. Le coup de la loterie magique

Microsoft, Apple, Sony, le FMI, l'Union européenne… Non, ces entreprises et ces organisations internationales n'organisent pas de loterie annuelle. Qui plus est, non, elles ne vous inscrivent pas à votre insu. Donc ne comptez pas trop sur ces prétendus 75 millions d'euros de gains. Et comme toujours : si cela semble trop beau pour être vrai alors ça l'est probablement. Idem pour les bons plans Facebook trop alléchants (iPhone 6 à 1 euro, de la paire de lunettes Ray Ban avec une remise de 90 %, etc.).

4. Le coup des virements sur Le Bon Coin

C'est toujours le problème avec les petites annonces : la transaction se déroule sans garantie entre particuliers. Faites donc attention si vous vendez un bien à l'acheteur. N'envoyez jamais l'objet avant d'avoir l'argent entre vos mains ou viré sur votre compte en banque (que ce soit un virement ou un chèque). De même, si vous êtes acheteur, préférez plutôt un paiement par Paypal pour les garanties que ce système apporte.

5. Le coup du faux mail des impôts

Que ce soit bien clair : votre centre des impôts ne vous enverra pas un mail pour vous demander de changer de mot de passe, ou pour vous rembourser une certaine somme. Dans les cas d'un trop-perçu par exemple, c'est par courrier postal que l'administration vous informera. Quant au mot de passe, on tombe là encore dans un cas de phishing. Donc réfléchissez toujours à deux fois avant de cliquer.

Plus d'articles

Sur le même sujet