Au CES de Las Vegas, le sport se pique de high-tech

Au CES de Las Vegas, le sport se pique de high-tech

High-tech
DirectLCI
CES 2014 – A l’occasion de la grand messe de l’électronique grand public qui se tient comme chaque année à Las Vegas début janvier, les fabricants ont multiplié les démonstrations autour du sport connecté.

Pas un ace, pas un rebond, pas un swing sans qu’une quantité incroyable de données ne soit calculée. Cette année encore, le grand salon high-tech de Las Vegas est l’occasion de découvrir des milliers d’innovations. Parmi elles, de nombreux gadgets destinés aux sportifs amateurs mais qui font du travail de pro dans l’analyse des gestes. La bonne nouvelle, c’est que cela ne concerne plus seulement le jogging, la natation ou le vélo, de nombreux nouveaux sports s’ouvrent à ces technologie 

Chez Sony, la raquette connectée est capable de fournir des données en temps réel. Vitesse de frappe, rotation de la balle, qualité de la frappe… autant de statistiques capturées à chaque coup droit, revers ou service. Il ne s’agit à l’heure actuelle que d’un prototype  de capteur qui se place sur une raquette classique. Mais cela ouvre déjà des perspectives intéressantes pour le tennisman amateur ou le club qui souhaite aider ses élèves à progresser en leur montrant leurs défauts et leurs avantages. La marque française Babolat, elle, a déjà commencé aux Etats-unis la commercialisation de sa raquette connectée – 400 dollars (295 euros) - qui propose peu ou prou les mêmes fonctions mais impose l’achat d’une raquette spécifique.

Golf, baseball, basket… un vaste choix de sports concernés

Chez Zepp , plusieurs disciplines sont à l’honneur. Jason Fass, le PDG de cette start-up, est un ancien d’Apple et de Jawbone, deux marques high-tech notamment réputées pour leur design et la simplicité d’utilisation de leurs produits. Zepp a mis au point un capteur (6 grammes) que l’on fixe à sa raquette, son club ou sa batte et qui est capable d’analyser aussi bien un revers au tennis, qu’un swing de golf ou une frappe au baseball. Vendu 149 dollars, ce capteur enregistre pas moins de 1000 données à la seconde grâce à deux accéléromètres et un gyroscope. Des données qu’il envoie ensuite en Bluetooth à une application. Celle-ci traduit tout cela en statistiques joliment présentées sur son smartphone iOS ou Android et permet aux sportifs de connaître leur vélocité, la courbure du geste et bien d’autres choses encore.

Pour les amateurs de golf, une casquette est dotée d’un mini écran translucide intégré dans la visière afin d’afficher des données comme la distance par rapport au trou par exemple. Idéal pour faire le bon choix de club et arriver plus aisément sur le green. Enfin, les fans de basket ont aussi leur objet connecté. Dans les allées du CES 2014, on pouvait croiser un homme de grande taille, tout en sueur qui s’acharnait à faire rebondir le plus vite possible son ballon. Pourquoi ? Celui-ci intègre un capteur qui mesure le nombre de rebonds et sa qualité (angle avec le sol). 220 euros tout de même pour ce ballon de basket connecté en Bluetooth et signé par la start-up 94Fifty. A ce prix-là, c'est presque du racket.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter