Aurous, le logiciel de streaming musical gratuit, déjà poursuivi par les majors

High-tech
MUSIQUE — Il est présenté comme le Popcorn Time de la musique, permettant d’écouter gratuitement un large catalogue. Moins d’une semaine après sa sortie, les majors du disque portent déjà plainte.

C’est l’application dont tout le monde parle en ce moment, même les majors du disque. Ces dernières (Sony, Universal et Warner) ont décidé de porter plainte contre Aurous . Gratuit et présenté il y a moins d’une semaine, ce logiciel permet d’écouter de la musique en streaming, à la manière de Poporn Time pour les films et les séries.

Puiser les chansons sur des services légaux

Mais alors que ce dernier utilisait le réseau BitTorrent pour partager des fichiers illégaux, Aurous va piocher les chansons directement sur des services légaux comme YouTube et SoundCloud. Il les distribue ensuite aux utilisateurs, éliminant au passage la publicité qui rémunère les ayants droit.

Pour autant, le concepteur d’Aurous ne se dégonfle pas et compte bien s’engouffrer dans une potentielle faille juridique. Sur son compte Twitter il a ainsi précisé qu’il comptait “combattre la RIAA (le syndicat américain de l’édition musicale) et gagner”. Il vaudrait mieux pour lui : la loi américaine prévoit une amende de 150 000 dollars (131 000 euros environ)... par chanson diffusée illégalement.

EN SAVOIR +
>> VOD illégale : Popcorn Time apparaît dans les navigateurs et puis s'en va
>> Non, Popcorn Time n'est pas légal (et la Hadopi veille)

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter