Avec Mine, découvrez quelles sociétés détiennent vos données personnelles (et comment les effacer)

Le site Mine (SayMine.com) permet de recenser tous les services où vous êtes inscrits, et de demander l'effacement de vos données

VIE PRIVÉE - Grâce à une startup israélienne, les milliards de possesseurs d'adresses mail Gmail ou Outlook peuvent désormais vérifier en quelques secondes quels services et quels sites possèdent un compte à leur nom. On a testé : les résultats sont étonnants.

Avec le temps, vous avez semé vos données un peu partout sur l'internet, comme un Petit Poucet un peu oublieux. Certes, ce n'est pas vraiment de votre faute. Mais il y a toutes les chances que vous soyez inscrit à des centaines de services, que votre mail et certaines autres données soient présentes dans des dizaines de bases de données. Des données partagées volontairement, mais aussi toutes celles que vous avez oubliées ou dont vous n'avez même pas idée.

C'est de ce constat qu'est née Mine, une startup fondée dans la banlieue de Tel-Aviv. Son credo : "rendre à l'utilisateur la propriété de ses données". En balayant le contenu de votre boîte mail, elle peut recenser toutes les entreprises qui vous ont contacté et jouer les intermédiaires pour leur demander, en votre nom, d'effacer vos données dans leurs bases.

Toute l'info sur

Le RGPD, le plan de l’Europe pour protéger vos données personnelles

L'usage de Mine est simplissime. Donnez lui un accès - en lecture uniquement - à votre boîte mail, et le site vous affichera en quelques secondes un rapport sur la taille de ce qu'il appelle votre "empreinte numérique", un rapport chiffré qui a de quoi surprendre. Nous avons testé Mine : alors que nous nous attendions à être connu de quelques centaines de sites tout au plus, ce sont en fait des milliers d'entreprises que Mine a détectées. 

Pour ce faire, le système ne lit que l'adresse de l'expéditeur de chaque mail et son sujet. Lla startup promet ne pas utiliser le contenu du mail proprement dit. Pourtant, le procédé lui permet de détailler quels sites possèdent probablement vos données bancaires ou de carte de crédit, des données sur votre navigation en ligne ou sur vos réseaux sociaux.

Lire aussi

Surtout, Mine ne se borne pas à informer l'internaute, il lui permet aussi d'agir. Pour certains services, on peut d'un clic demander à faire effacer les données que l'entreprise détient sur vous : nom, adresse mail, données marketing ou bancaires, toutes devront être retirées de leurs bases. Pour effectuer la requête, Mine envoie un mail comme celui-ci (document PDF, en anglais), en s'appuyant sur le RGPD, le règlement européen qui, depuis mai 2018, permet de mieux protéger nos données personnelles. Une fois la requête partie, le service ou l'entreprise concernés auront 30 jours pour s'exécuter et vous en informer. De quoi simplement se faire oublier de tous les sites, apps et services que vous n'utilisez plus. 

En vidéo

Internet : pourquoi vos données personnelles sont-elles si précieuses ?

Seule limite de Mine :  le procédé ne fonctionne pour l'instant que pour les possesseurs de comptes Gmail et Outlook - ce qui couvre quand même l'essentiel des particuliers. La startup promet qu'elle ajoutera d'autres fournisseurs de mail bientôt. Surtout, le modèle économique de Mine serait d'évoluer vers un service par abonnement, qui surveillerait au long cours l'utilisation de vos données personnelles. On ne sait rien du prix de ce futur abonnement, juste qu'en attendant d'en avoir décidé, l'usage de Mine sera gratuit.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

EN DIRECT - Covid-19 : le taux d'incidence remonte en Allemagne, pour atteindre son niveau de mai

Grève à la SNCF : 8 trains sur 10 sur la ligne TGV Atlantique ce samedi

Drogue au volant : l'étau se resserre sur les fumeurs de cannabis

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.