Clean Beauty, l’appli qui traque les perturbateurs endocriniens et les allergènes dans vos cosmétiques

High-tech
DirectLCI
SMARTPHONE – Savon, crème de jour, rouge à lèvres, shampoing… Chaque jour, nous mettons des centaines d’ingrédients sur notre peau sans vraiment savoir s’ils sont bons pour nous. La marque de cosmétologie bio Officinea a lancé son appli Clean Beauty pour analyser facilement chaque produit à partir d’une simple photo.

Un savon sous la douche, puis une crème de jour, voire un sérum, avant d’enchaîner les produits de maquillage. Tout cela sans vraiment savoir ce qu’il y a dans chacun ni y prêter une réelle attention. "Tous les jours, une femme se met près de 150 ingrédients chimiques sur la peau sans savoir vraiment ce que c’est ni connaître les répercussions sur son corps", explique Candice Colin, fondatrice de la marque de cosmétologie bio Officinea. Lutter contre la pétrochimie, les ingrédients controversés et autres perturbateurs endocriniens est depuis longtemps son cheval de bataille ainsi que celui de son associée, Claire Gagliolo. 

Depuis la publication fin février d’une étude UFC-Que Choisir listant les composés nocifs dans les produits cosmétiques, de plus en plus de consommateurs s’inquiètent de ce qu’ils se mettent sur la peau ou sur celle de leurs enfants. Maladies hormonales, multiplication des cancers, troubles du développement, stérilité, etc. les risques sont bien présents, mais pas forcément bien identifiés. La panique guette dans la salle de bain à chaque produit appliqué…

Décrypter les listes d'ingrédients

"Beaucoup de nos clientes se plaignaient de ne pas comprendre ce qu’il y avait écrit sur beaucoup de leurs produits. Nous avons toujours essayé d’être clairs dans les messages de nos cosmétiques", souligne Candice Colin. Elle a alors l’idée de Clean Beauty, une application qui fournirait aux utilisateurs un moyen de décrypter les listes d’ingrédients contenus dans les cosmétiques, souvent incompréhensibles pour le plus grand nombre. Au moyen d’une simple photo de la liste des éléments contenus dans le produit, l’appli vous indique les perturbateurs endocriniens, les allergènes, les conservateurs irritants ou encore les nanoparticules contenus. Et vous avez alors les indications d’utilisation et les risques possibles.


"Nous avons voulu apporter du conseil et des informations de plus grande qualité à celles et ceux qui s’intéressent aux cosmétiques", souligne la chef d’entreprise. Elle a voulu son application la plus riche possible en informations. On y trouve ainsi des informations sur les formules cosmétiques ou sur les controverses. Clean Beauty, c’est avant tout un glossaire des ingrédients extrêmement bien documenté. Cette bibliographie a été développée par le service de R&D d’Officinea, dirigé par un docteur en pharmacie et un docteur en chimie. "Un véritable travail scientifique !", assure Candice Colin. "Bien sûr, il y a d’autres ingrédients qui auraient pu être intégrés, mais nous avons basé notre sélection sur une étude scientifique". 

Eviter "l'effet cocktail"

Le glossaire recense 80 ingrédients controversés, 26 allergènes étiquettables du règlement cosmétique européen que l’on retrouve dans les produits de maquillage, d’hygiène ou capillaires. Au total, 800 ingrédients sont détaillés, accompagnés d’une explication pédagogique. Car tous ne sont pas forcément mauvais et certains sont autorisés par la règlementation européenne à des concentrations déjà importantes. "Mais ils ne tiennent pas compte de l’accumulation dans la journée", ajoute Candice Colin, qui met notamment en avant le risque "d’effet cocktail", ce mélange de deux substances contenues dans autant de produits et qui peuvent avoir des effets néfastes sur la peau.


A aucun moment, l’application ne blâme de marque ou ne cible de produit cosmétique en particulier. "Nous sommes nous-mêmes fabricants de produits. Nous ne sommes pas là pour juger, mais pour prévenir les consommateurs. Analyser les ingrédients, pas les produits", explique la fondatrice d’Officinea. Pour cela, s’appuyant sur les avancées faites par Officinea, elle a déjà prévu d’enrichir le glossaire de son appli Clean Beauty, notamment sur les ingrédients à risque dans les produits de teinture. Et elle rêve surtout tout haut d’une réglementation européenne des perturbateurs qui concernerait autant la cosmétique que l’alimentation.


OFFICINEA – Prix : gratuit – Disponible sur iOS et Android

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter