BlackBerry sous Android : une stratégie étrange ?

High-tech
DirectLCI
SMARTPHONES — BlackBerry s'apprêterait à commercialiser son premier terminal sous Android. Un choix étonnant de la part de la société axe désormais sa stratégie sur sa plateforme de service aux entreprises. Mais ce modèle pourrait lui permettre de démontrer la compatibilité de sa solution avec les marques concurrentes.

Et si BlackBerry se laissait finalement séduire par Android ? Selon l’agence de presse Reuters , deux sources lui auraient confirmé que la marque canadienne serait sur le point de commercialiser un smartphone utilisant le système d’exploitation de Google en lieu et place de l’actuel BlackBerry 10.

Cette stratégie viserait à faire repasser les ventes de ses smartphones au-dessus de la barre de 1 % du marché où elles se trouvent désormais. Rien de mieux pour cela que d’adopter le système d’exploitation mobile qui équipe 80 % des smartphones en circulation dans le monde.

Une preuve de sa compatibilité avec les concurrents ?

Mais l’information a cependant de quoi surprendre. Après de nombreux déboires ces dernières années — la société de l’Ontario a raté le virage des modèles tactiles — BlackBerry n’avait conservé que 6 225 postes sur les 17 500 salariés qu’elle employait jusqu’à 2011.

Ces coupes drastiques lui ont surtout permis de se repositionner sur les services aux entreprises, dont les smartphones BlackBerry 10 ne représentent plus qu’une brique au sein de sa plateforme technique baptisée BES 12. Cette dernière permet notamment la gestion des flottes d’appareils et l’échange sécurisé de messages. Pas seulement sur les appareils de sa marque, mais aussi ceux utilisant iOS et Android. Une stratégie qui lui a permis de renouer avec les bénéfices : 20 millions de dollars au dernier trimestre, contre 148 millions de pertes un an plus tôt.

Pourquoi BlackBerry changerait-il alors de stratégie en mettant à nouveau en avant un terminal, qui plus est sous Android ? Celui-ci pourrait tout simplement servir de démonstration technique, une manière de prouver que BES 12 peut bel et bien fonctionner avec un système d’exploitation concurrent. Une simple ligne de plus à son catalogue pour les entreprises qui souhaiteraient utiliser la plateforme, mais bénéficier d’un OS disposant d’un vaste catalogue d’applications. Mais que les fans de la marque se rassurent, selon Reuters, ce BlackBerry sous Android devrait proposer non seulement un écran tactile, mais aussi un clavier physique.

EN SAVOIR +
>> Samsung aurait fait une offre sur Blackberry… qui dément
>> BlackBerry 10 : l'évolution de la dernière chance

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter