Bourse : faut-il investir dans Facebook ?

Bourse : faut-il investir dans Facebook ?
High-tech
DirectLCI
Vous avez décidé d’investir en bourse ? L’action Facebook vous intéresse ? Avant de vous lancer, assurez-vous de tout savoir sur le réseau social fondé par Mark Zuckerberg

La société Facebook a réalisé une belle croissance ces dernières années. Entre 2013 et 2017, le réseau social est parvenu à multiplier son chiffre d’affaires par 5 passant de 7,87 à 40,65 milliards de dollars(1). Les bénéfices enregistrés sur cette période sont aussi passés de 1,50 à 15,93 milliards de dollars, soit une multiplication par 10. Lors de son entrée en Bourse en 2012, la société américaine était alors valorisée à 104 milliards de dollars avec un cours de Bourse de 38 dollars par action, elle est aujourd’hui valorisée environ 408 milliards de dollars avec un cours de Bourse à plus de 142 dollars(2). Faut-il pour autant investir en Bourse dans Facebook ? Éléments de réponse. 

Facebook en 5 chiffres clés

Fondé en 2004 par Mark Zuckerberg, Facebook est aujourd’hui le réseau social le plus populaire au monde. Au troisième trimestre 2018, il revendiquait près de 2,27 milliards d’utilisateurs actifs chaque mois.


La société se démarque également par la forte croissance de son chiffre d’affaires qui a passé la barre des 40,65 milliards de dollars en 2017, soit une multiplication par 52 en seulement 9 ans. Sur cette période, les bénéfices ont suivi cette tendance haussière, passant de 230 millions de dollars à presque 16 milliards de dollars en 2017 soir une multiplication par presque 70. 


A son cours de clôture du 13 novembre 2018, l’action Facebook s’établissait à 142,16 dollars ce qui correspond à une capitalisation boursière d’environ 408 milliards de dollars. 

Des acquisitions stratégiques pour Facebook

Ces dernières années, Facebook a fait le choix de diversifier ses activités. En 2014, Facebook a notamment acheté Instagram pour 1 milliard de dollars, puis WhatsApp pour 19 milliards de dollars et Oculus, constructeur de casques de réalité virtuelle  pour 2 milliards de dollars. Ces nombreux rachats ainsi que l’implication de la société dans l’Intelligence Artificielle permet à la société de diversifier ses activités et d’atténuer sa dépendance à la plateforme sociale Facebook.

Points forts et points faibles du 1er réseau social au monde

Facebook présente l’avantage d’être le réseau social le plus influent au monde. Son chiffre d’affaires et ses bénéfices sont en forte hausse ces dernières années. La société dispose par ailleurs d’une marge bénéficiaire très satisfaisante, à 39,19 %. Enfin, le groupe est particulièrement impliqué dans le développement de nouveaux produits. Il s’apprête par exemple à commercialiser des écrans connectés permettant de passer des appels vidéo via une caméra grand angle. 


Parmi les points faibles de Facebook, on peut citer la protection des données personnelles des utilisateurs qui doit être renforcée suite au scandale Cambridge Analytica. En effet, pour le deuxième trimestre consécutif, un million d’utilisateurs européens ont quitté le réseau social. Le leader mondial fait également face à une perte des revenus tirés de la publicité à cause de l’évolution des pratiques des utilisateurs. Pour conclure, la capacité à innover du groupe sera déterminante face à une concurrence de plus en plus accrue sur ce secteur comme l’essor de Snapchat qui a rencontré un réel succès auprès des jeunes américains, notamment. 


Pour découvrir Café de la Bourse

(1) Source des chiffres rapport annuel de Facebook : https://investor.fb.com

(2) Source des cours de Bourse Yahoo Finance : https://fr.finance.yahoo.com


Cet article ne doit en aucun cas s'apparenter à un conseil en investissement ou une recommandation d'acheter, de vendre ou de continuer à détenir un investissement. LCI ne saurait être tenue responsable d'une décision d'investissement ou de désinvestissement sur la base de cet article.

Sur le même sujet

Plus d'articles