Brevets : Apple enfonce le clou face à Samsung

Brevets : Apple enfonce le clou face à Samsung

DirectLCI
PROCÈS – La juge en charge de la procédure qui oppose les deux marques a invalidé deux brevets que Samsung comptait utiliser lors de l'appel, le 31 mars prochain. Suffisant pour acculer Samsung à une négociation ?

C'est le procès-fleuve du secteur technologique depuis maintenant plusieurs mois. Après un premier jugement condamnant Samsung en août 2012, Apple vient de marquer de nouveaux points juste avant une possible conciliation qui aura lieu en février prochain.

Mardi, la juge Lucy Koh, chargée du procès auprès du tribunal de San Diego (Californie), a invalidé lors d'une audience préliminaire deux brevets présentés par Samsung. Convaincue par la défense d'Apple, elle a retiré au constructeur sud-coréen ceux relatif à la correction automatique du clavier et la synchronisation des contenus entre appareils.

5 à 4 pour Apple dans le match entre les deux mastodontes

La juge a reconnu que le brevet concernant le clavier était une claire infraction à celui utilisé par Apple au sein d'iOS. Quant à celui portant sur la synchronisation, sa propriété a simplement été refusée à Samsung. La marque l'avait pourtant acquis en 2011 dans le but de l'utiliser comme argument pour Apple.

Chacune des sociétés doit fournir cinq brevets en vue du procès en appel qui s'ouvrira le 31 mars prochain. Samsung n'en dispose désormais plus que de quatre, un désavantage certain par rapport à Apple.

Cela pourrait également donner à Apple un argument de poids lors de la médiation prévue en février entre les deux marques , voulue par Lucy Koh pour éviter cette nouvelle procédure en appel. Les PDG Tim Cook et Oh Hyun-kwon tenteront alors de s'entendre, cette fois-ci en face-à-face. La guerre des titans continue.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter