Brûlé au second degré par son iPhone, Louis porte plainte contre Apple

High-tech
DirectLCI
INCIDENT- Le smartphone d’un jeune homme de 20 ans, coiffeur à Nancy, s’est brutalement mis à surchauffer dans sa poche. Aujourd’hui, il souhaite obtenir réparation pour le préjudice subi.

Le jeune Louis a 20 ans, il est coiffeur à Nancy. En août 2014, il est chez des amis et soudain, son iPhone 5C logé dans la poche de son pantalon atteint une température difficilement supportable. A ce moment-là, Louis ne réalise pas que sa jambe a été exposée à la chaleur depuis plus longtemps qu’il ne le soupçonne… Trop tard, sa cuisse a eu le temps d’être brûlée au second degré sur une surface de 6cm2 : "Je n’ai pas tout de suite compris ce qu’il se passait". Il extrait l’appareil de sa poche et le laisse refroidir. Malgré la coque en plastique de l’iPhone 5C et la surchauffe rapide de l’appareil, le jeune homme ne constate aucune trace visible de cet incident sur le téléphone.

C’est l’ Est Républicain  qui rapporte l’histoire. Le père de Louis  décide de faire jouer la garantie du téléphone et contacte Apple. Après de laborieux efforts pour être adressé à la bonne personne, il obtient un interlocuteur français exerçant depuis le Portugal au bout du fil. La marque envoie alors un transporteur aux frais de l’entreprise et achemine l’iPhone 5C endommagé vers sa plateforme européenne située à Cork, en Irlande. L’engin y est alors examiné... mais ne sera jamais restitué à son propriétaire.

Un corps étranger dans la batterie

Apple suit sa procédure et fait analyser le téléphone. En guise de réponse, Louis et son père reçoivent une photo de la carcasse du smartphone et de sa batterie présentant un corps étranger. La marque accuse le détenteur de cet iPhone d’avoir trafiqué les composants, ce qui aurait causé l’incident. Lorsque le père demande à ce que le smartphone lui soit restitué, la marque accepte, mais concède à un renvoi si la batterie est retirée. Le père s’insurge et pense même à faire une déclaration de vol. Finalement, après des négociations complexes, le père obtient un remplacement du smartphone endommagé par un modèle identique.

Plus d’un an après l’incident, le jeune coiffeur a fait appel à un avocat et souhaite obtenir réparation. Le coût des dommages esthétiques et moraux a été estimé à 7500 euros, que Louis réclame désormais au géant Apple. Cette plainte a été examinée mais a fait l'objet d'un report le temps que la partie adverse prépare sa défense avec le cabinet d'avocat international Hogan & Lovells.

Un incident peu fréquent ?

Nous avons contacté une personne qui a travaillé deux ans au sein de la plateforme européenne d'Apple à Cork, en Irlande. Cette personne nous a expliqué que les problèmes de chauffe des smartphones existaient mais ne créaient pas de blessures graves, tout au plus un inconfort très temporaire. Les smartphones endommagés sont toujours envoyés en Irlande pour raison de sécurité, et sont examinés par les ingénieurs.

"Seuls les gens d'Apple sont habilités à ouvrir le smartphone, la procédure est très particulière.", explique-t-elle à metronews. Elle ajoute d'ailleurs que tout smartphone Apple ouvert autrement qu'en présence d'un technicien habilité n'est plus considéré sous garantie. Elle précise : "Sur un modèle en plastique tel que le 5C, pour que la personne soit brûlée au second degré, la matière aurait du fondre."

Des précédents aux Etats-Unis

Des cas de fonte de plastique d'iPhone 5C ont été observés à deux occasions, et ces cas ont d'ailleurs incité le jeune coiffeur de Nancy a porter plainte. A Long Island, aux Etats-Unis, un homme de 29 ans avait été hospitalisé dix jours car son smartphone avait explosé dans sa poche puis pris feu en février 2014. Même chose, en février également, une élève de 13 ans s'était rendu le matin en classe. Elle avait été surprise par un bruit étrange dans sa poche, et avait été contrainte de retirer immédiatement son pantalon en classe, ce dernier ayant pris feu après que son iPhone 5C ait explosé.

Apple a été contacté par divers médias américains, mais n'a pas répondu. Peut être que le procès du jeune français offrira des éléments de réponse pour savoir si oui ou non, certains iPhone 5C présentent un dysfonctionnement.

EN SAVOIR +
>>
iPhone 5C : je l'ai testé pendant une semaine, et...
>>
iPhone 5C : trop cheap ou super chic ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter