Carte de paiement et application : le ticket resto se modernise

Carte de paiement et application : le ticket resto se modernise

High-tech
DirectLCI
CONSO – Désormais, toutes les entreprises ayant recours aux titres-restaurant peuvent opter pour des solutions dématérialisées. Finis les chèques en papier, place aux applications et aux cartes de paiement. Explications.

La dématérialisation du titre-restaurant rebat les cartes. Depuis le 2 avril, entreprises et organismes d’affiliation peuvent proposer aux salariés et aux commerçants d’utiliser de nouveaux supports en lieu et place des tickets tels qu’on les connaît aujourd’hui. Trois solutions sont désormais lancées, dont deux nouveaux entrants qui n’existaient pas jusqu'à présent.

Le plus innovant est certainement Resto Flash, qui a choisi une solution passant exclusivement par une application mobile. "Nous avons créé la société en 2011 en levant presque 3 millions d’euros, notamment auprès de Xavier Niel", raconte à metronews Emmanuel Rodriguez-Maroto, président de Resto Flash. "Par rapport aux autres solutions sur carte, nous regroupons tout au sein de notre application : le salarié peut consulter son solde restant pour le mois, mais aussi les bons plans proposés par les restaurateurs du quartier où il désire déjeuner".

Une version en paiement sans contact

Lorsqu’il veut payer son repas, l’utilisateur saisit le montant dans l’application, présente le code-barres généré au commerçant qui le scanne avec son propre smartphone ou une borne dédiée. Une solution très pratique, mais qui implique que le restaurateur soit équipé. "Pour l’instant, nous comptons environ 1 000 restaurants partenaires, en région parisienne. Et nous prévoyons d’étendre le système à toute la France".

Un inconvénient que ne connaîtront pas Moneo Resto et la carte de l'historique Ticket Restaurant. "Notre offre est une carte prépayée bancaire Mastercard", indique Serge Ragozin, directeur général de Moneo. Elle est donc compatible avec tous les terminaux de paiements existants, tout comme la carte Ticket Restaurant. "Nous proposons également une version permettant le paiement sans contact", précise Laurent Delmas, directeur général Edenred France qui gère la marque Ticket Restaurant. Pour consulter leur solde mensuel et les promotions géolocalisées des restaurateurs, les clients de ces solutions pourront également utiliser des applications dédiées.

Une utilisation plus contrôlée

Reste qu'une partie de la souplesse d'utilisation des titres-restaurant risque de pâtir de cette transition vers l'électronique. Impossible par exemple d'en donner un à un SDF dans le besoin ou de l'utiliser les jours non travaillés, même si cela était déjà interdit par la législation. "Il ne faut pas oublier que le titre-restaurant est un avantage social exonéré de charges et d'impôts. Comme tous les avantages, il peut être remis en question, sa pérennité est donc aussi garantie par son utilisation conforme à la loi", nuance Serge Ragonzin.

"Cela est également compensé par la possibilité de payer le montant exact de son repas à hauteur de 19 euros par jour et dans plusieurs établissements, rappelle Laurent Delmas. Si vous désirez aller boire un café dans l'établissement en face du restaurant dans lequel vous avez déjeuné, il sera possible de régler avec la carte Ticket Restaurant". Reste que les 3,8 millions de salariés qui profitent des titres-restaurant auront le temps de voir venir. Les professionnels du secteur estiment que le passage au dématérialisé se fera en douceur, sur une période de cinq à sept ans.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter