Balade à Akihabara, le quartier ultra-geek de Tokyo

Balade à Akihabara, le quartier ultra-geek de Tokyo

GEEK - LCI.fr est cette semaine à Tokyo pour le CEATEC, le salon asiatique de l'électronique. En attendant l'ouverture de l'évènement mardi, nos journalistes nous emmènent à la découverte du Tokyo geek.

S'il y a un quartier incontournable à Tokyo pour tout amateur de nouvelles technologies qui se respecte, c'est bien Akihabara. Situé au cœur de fourmillante capitale japonaise, c'est le quartier des geeks. A chaque coin de ces rues qui semblent sortir tout droit d'un manga, on croise une boutique qui fait vibrer la corde sensible des dingues de high-tech, jeux vidéo et gadgets en tous genres. Ce n'est pas sans raison que le quartier peut se targuer du surnom d'"Electric Town" (la ville électrique), entre ses boutiques et ses multiples néons qui illuminent le tout le soir venu.

A commencer par Yodobashi-Akiba. C'est un peu l'équivalent de nos Galeries Lafayette ou du Printemps Haussmann à Paris. Sept étages très majoritairement dédiés à la technologie ou à l'univers geek (mangas et produits dérivés de films cultes) : ordinateurs, casques audio, téléviseurs, smartphones, tablettes, cartes SIM, pianos électriques, mais aussi coques d'appareils, câbles en tous genres et bien plus encore, jeux vidéo et évidemment consoles peuplent les multiples allées. Quoi que vous vouliez, ça y sera. Il suffit de demander et d'arpenter les très nombreux mètres carrés du bâtiment. Même Mario Bros en format géant est là pour vous orienter.

Un quartier pour les fans de jeux vidéo et de technologie

Juste à côté de Yodobashi-Akiba, le Square Enix Café, du nom de l'éditeur de jeux vidéo, a ouvert ses portes. Il rend hommage aux personnages de Final Fantasy XV qui s'annonce en novembre. Remplaçant la succursale d'une franchise francophile (Vie de France), le Square Enix Cafe s'est octroyé un site très prisé des gamers. C'est en effet devant ses fenêtres qu'ont été installés de très nombreux bancs jadis afin d'accueillir les fans de la Nintendo DS, première console portable à permettre de jouer en réseau et de faire des rencontres, qui venaient y jouer après avoir acheté leur bien dans le magasin d'à-côté. Aujourd'hui, les joueurs sont moins nombreux, mais le lieu garde son attrait.

Si les aficionados d'Akihabara vous diront que le quartier a perdu un peu de son âme, le jeu vidéo (et ses salles) laissant son espace aux mini-boutiques high-tech ou aux magasins de chaînes internationales, certaines enseignes gardent pignon sur rue, comme ce temple géant de l'arcade dédié à Sega où l'on voit le dimanche matin une très longue file se former alors que le lieu n'est pas encore ouvert. Dans une rue un peu plus loin, derrière une anecdotique entrée d'immeuble, on grimpe au 2e étage pour découvrir Super Potato, une boutique de trois niveaux qui a ouvert dans un appartement et a dédié tout son espace au rétro gaming : vieilles consoles NES, Game Boy ou PlayStation, cartouches de jeu Sega, figurines, manettes d'antan ou encore goodies, on y croise des fans inconditionnels et beaucoup de Français venus dégoter la perle rare ou le vieux souvenir. Akihabara reste toujours le lieu incontournable des "Otakus" (ces adeptes des loisirs d'intérieur : jeux vidéo, ordinateur, mangas…).

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.