CES 2018 : et si vous preniez place à bord d'un drone géant ?

CES 2018 : et si vous preniez place à bord d'un drone géant ?

TECH
DirectLCI
TRANSPORT – Il n'y a pas que les voitures, les bus ou les taxis qui sont autonomes. Les hélicoptères aussi. Intel et la startup allemande E-Volo ont présenté au CES de Las Vegas Volocopter, une sorte de drone géant sans chauffeur qui pourra jouer les taxis de l'air. Vertige assuré !

Les transports autonomes sont décidément à l’honneur de ce CES 2018. Les innovations comme les taxis sans chauffeur de Lyft et Navya, la navette autonome de ce dernier également ou encore les multiples fonctionnalités d’autonomie chez les grands constructeurs ont braqué les projecteurs sur les véhicules présentés sur le salon. Et parmi eux, la prime de l’effet "Waouh" revient à un taxi autonome… volant ! 


Le Volocopter a bluffé les observateurs et les quelques chanceux qui ont pu s’offrir un vol au-dessus de Las Vegas. Conçu par E-Volo en collaboration avec le spécialiste des processeurs, Intel, cet appareil s’apparente davantage à un drone géant croisé avec un hélicoptère. Il est doté de multiples hélices géantes capables de propulser un habitacle où deux personnes auraient pris place. La startup allemande avait déjà réussi un premier vol d’essai l’an dernier à Dubaï, la ville qui rêve de taxis volants. Mais pas encore en totale autonomie, un pilote restant présent pour reprendre le contrôle en cas de souci. 

"Imaginez, vous prenez votre téléphone, ouvrez une appli et planifiez votre propre trajet en taxi aérien. Cette vision de science-fiction est en réalité beaucoup plus proche que vous ne le pensez", a avancé le patron d’Intel, Brian Krzanich, lors de la conférence de presse, alors qu'une version réduite du produit prenait son envol sur scène. 

Sur le salon des innovations, E-Volo et Intel ont réalisé quelques vols d’essai et de démonstration avec le Volocopter 2X, une nouvelle version avec 18 moteurs qui permettent à l’appareil de décoller et atterrir verticalement. Intel a apporté son logiciel de contrôle de vol IntelFlight dans le mariage. C’est le même que celui du Falcon 8+, le drone signé Intel. 

Pas question d’aller trop loin : l’autonomie actuelle ne dépasse pas les 30 minutes et 50 km/h. De quoi commencer à désengorger les centres-villes et à fluidifier le trafic. Il faudra néanmoins un peu plus de puissance à ce drone géant pour se muer en véritable moyen de transport. Et aux possibles utilisateurs, un peu de nerfs pour s'envoler sans personne à leurs côtés.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter