CES 2018 : Legrand veut réinventer et connecter les bâtiments de demain

CES 2018 : Legrand veut réinventer et connecter les bâtiments de demain

DirectLCI
MAISON - Plus de huit milliards en circulation, un pour pratiquement chaque instant moment, chaque besoin de votre vie : les objets connectés sont partout et leur nombre ne cesse de croître. Legrand, spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment, l'a bien compris et lance un vaste programme pour basculer en toute simplicité dans la maison connectée de demain.

Seul, on est moins fort. C'est un peu le mot d'ordre de bon nombre d'entreprises, même de premier plan, se rendant au CES cette année. Et chacun se cherche des alliés pour aller de l'avant, montrer que l'on est déjà inscrit dans le futur. 


Pour la quatrième année, Legrand sera présent sur le prestigieux salon des innovations grand public de Las Vegas, avec cette fois une trentaine d'expériences utilisateur conçues avec une vingtaine de partenaires dont quelques prestigieux (Samsung, Renault, Amazon Echo, Marriott, Microsoft, etc.). De la maison au secteur tertiaire, Legrand veut accélérer ses partenariats et le déploiement de ses projets.

"On veut réinventer les bâtiments et proposer aux utilisateurs de nouvelles expériences de vie connectées", explique Jérôme Boissou en charge du programme Eliot de Legrand qui vise à accélérer le déploiement de solutions connectées et interopérable dans l'infrastructure d'un bâtiment. Pour 2018, Legrand passe à la vitesse supérieure avec le programme "Work with Legrand" qui permet à des entreprises de se connecter aux produits maison (interrupteurs, prises, thermostat, etc.). "Ce n'est pas une plateforme IoT (Internet des objets, ndlr)", répète-t-on du côté de l'entreprise. "Pour générer des services grâce aux produits, il est important de permettre cette interopérabilité. Ça attire de nouveaux partenaires séduits par nos solutions". Renault ainsi va présenter avec Legrand une solution reliant votre véhicule à votre maison en toute simplicité pour que ces deux pendants possibles de votre vie puissent travailler main dans la main. Marriott et Legrand connecteront bientôt les chambres d'hôtel de la chaîne hôtelière. "L'expérience doit toujours être centrée sur l'utilisateur", rappelle Jérôme Boissou.

A Issy-les-Moulineaux, l'immeuble de demain est déjà là

Legrand a dépassé le stade des simples idées et a même concrétisé quelques-uns de ses préceptes dans un bâtiment flambant neuf à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). Les premiers propriétaires ont commencé à prendre possession de cet immeuble neuf qui ressemble à tant d'autres. C'est pourtant le tout premier au monde à accueillir des habitations dotées d'équipements connectés. Pour Legrand, c'est aussi l'expression même de la volonté de l'entreprise : mêler technologie et services dans un écosystème structurel. Pour y parvenir, Legrand a rejoint BNP Real Estate, maître d'œuvre du projet, mais aussi Netatmo, concepteur d'objets connectés pour la maison, La Poste, Apple, Google, Samsung...


Le hall à peine franchi, on bascule dans un monde connecté. Vous sonnez à l'interphone comme bien souvent. Sauf que l'appel vidéo atterrit aussi sur le smartphone de votre interlocuteur. Sans que vous sachiez s'il est présent ou non, il vous répond et peut même vous ouvrir la porte. Nous avons pu découvrir un de ces nouveaux appartements 2.0 (60 logements du T2 au T5) et se mettre à la place de ces heureux propriétaires ultra-connectés. En arrivant dans les lieux, il suffit alors de dire "Dis Siri, je suis rentré" pour qu'un scénario se mette en place. Il peut s'agir de tout éclairer, d'activer les radiateurs, d'allumer la TV ou la musique, etc. A chacun de décider selon les équipements dont il aura voulu. Car si l'immeuble offre la possibilité de connecter son appartement, il ne l'impose nullement. Les solutions de Legrand et Netatmo (prises et interrupteurs Celiane with Netatmo de Legrand, thermostat connecté de Netatmo, les vannes connectées, etc.) ont été proposées pour fonctionner avec l'application Home d'Apple (par la suite avec Google Home, la plateforme Hub Numérique de La Poste qui centralise les commandes d'objets connectés et propose des services à la personne associés). 

Il est ainsi possible de disposer des interrupteurs sans fil connectés Céliane sur sa table de nuit (sans raccordement électrique) et d'appuyer dessus la nuit pour lancer un "parcours lumineux" jusqu'à la salle de bain. Vous pouvez aussi prérégler votre appartement pour qu'il vous géolocalise lorsque vous vous rapprochez le soir et se mette en configuration "retour maison" avant vous ou bien que vos volets soient capables de savoir qu'une lampe allumée tous les jours à 7h signifie que vous vous levez et qu'ils doivent s'ouvrir sans demander d'intervention de votre part.

"Simplifier la vie des habitants"

L'appartement est conçu pour fonctionner avec votre smartphone, mais tout cela n'a rien de gadget, assure Kevin Cardona, directeur de l'innovation BNP Paribas Real Estate. "On cherche avant tout à simplifier la vie des habitants et à anticiper la digitalisation de leur quotidien sur plusieurs décennies. Grâce à l'intelligence artificielle de plus en plus embarquée dans les objets connectés, un logement est capable aussi d'avertir en cas de problème comme un début d'inondation, une porte mal fermée, une lampe oubliée, etc.", souligne-t-il. "C'est un monde de services connectés." Et cela va surtout permettre de faire plus de 35% d'économie d'énergie, assure-t-on chez Netatmo. Car le logement est aussi capable d'apprendre de ses habitants et d'améliorer sa gestion des lieux avec les bons outils de surveillance de sa consommation compris dans les applications mobiles.

"Il n'y a aucun surcoût à la construction car c'est compris dans le prix initialement annoncé", explique Kevin Cardona. "Alors que ça aurait coûté plus de 1500 euros de tout installer dans un appartement T3 standard". Vous pouvez tout programmer à distance, gérer et surveiller. Le système fonctionne grâce à la prise Gateway de Legrand qui communique avec la box internet du logement (abonnement au choix). Le cloud Eliot permet de fonctionner localement même en cas de coupure d'internet. Et avec le partenariat mis en place avec Microsoft Azure prochainement, Legrand s'assure une sécurisation maximale des données. Si cette débauche de technologie au mètre carré en effraie certains, pas d'inquiétude. BNP Real Estate et Legrand ont prévu un "accompagnateur" pour les nouveaux arrivants d'Issy-les-Moulineaux. Et Legrand est même déjà sur un autre projet dans le même esprit, des villas connectés conçues avec Vinci près de Toulon (Var).

Plus d'articles

Sur le même sujet