Twitter va vous laisser décider qui peut vous répondre

Description du sujet digitial

TRI SÉLECTIF – Après avoir donné la possibilité de masquer des réponses à ses messages pour éviter les trolls et le harcèlement, Twitter a annoncé mercredi soir au CES, le salon de l'électronique grand public de Las Vegas, qu'il allait vous permettre de choisir qui peut vous répondre dès la création du tweet.

Reprendre le contrôle de la conversation. Depuis plusieurs mois, ceci est devenu le mantra de Twitter en réponse à un besoin plus que criant de ses utilisateurs après la multiplication de dérapages constatés, des échanges qui ont tendance à être pollués par des interventions négatives et souvent hors de propos.

Pour éviter les trolls et autres harcèlements, Twitter a annoncé mercredi soir au CES de Las Vegas, le salon de l'électronique grand public, qu'il allait lancer une nouvelle fonctionnalité, dans son souci permanent d’assainir la conversation. Après avoir permis de cacher certaines réponses à des tweets, la plateforme va permettre de choisir qui peut vous répondre.

Lire aussi

Reprendre le contrôle de ses messages

Au moment de rédiger le message, il sera alors possible de définir les autorisations. Tout le monde pourra vous répondre, seulement un groupe de contacts défini en amont, les personnes mentionnées dans le tweet ou bien vous seul. "C’est une façon de garder le contrôle sur la conversation et de l’orienter comme vous le souhaitez réellement", explique Suzanne Xie, responsable des produits de conversation chez Twitter.

Cette option, qui va démarrer en phase de test, va permettre les utilisateurs de définir le sens de leur conversation : une déclaration à laquelle vous êtes la/le seul(e) à pouvoir répondre pour passager un message, un post public qui encourage la discussion et les échanges ou bien une interaction sur une thématique qui veut éviter les dérapages.

Assainir et simplifier la conversation pour la rendre plus incitative

"La conversation publique n’est valable que si elle est saine," explique Kayvon Beykpour, directeur des produits. "Les gens ne voudront participer que s’ils ont la garantie que tout se passera bien. C’est essentiel pour nous d’assainir les échanges. S’ils ne le sont pas, cela met tout en péril." En 2019, le réseau social a mis un coup d’accélérateur dans l’épuration des conversations après s’être vu reprocher un trop grand laxisme par le passé. "Plus de 50% des tweets retirés l’ont été pro-activement, sans signalement, grâce à un machine learning amélioré notamment. C’est le double de l’année précédente", se félicite-t-on chez Twitter qui avait aussi misé sur la simplification de ses règles pour que chacun se les accapare et sache comment les utiliser en cas de dérapage constaté sur son fil.

Parmi les autres annonces faites en marge du CES 2020, Twitter veut aussi renforcer la conversation autour des centres d’intérêt, "essentiel au fonctionnement de Twitter mais qui étaient paradoxalement plus compliqués à trouver". Un gros travail a été fait pour créer plus facilement des listes, suivre des thématiques (Topics) via une liste suggérée par Twitter (des milliers définis selon les tendances, la conversation publique…). Il sera plus facile de s’y abonner et certaines vous seront même suggérées.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

EN DIRECT - Confinement assoupli : c'est aujourd'hui que les Français retrouvent leurs magasins

Qui est Michel Zecler, le producteur tabassé par des policiers ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter