Salon de l'électronique de Las Vegas : enroulable ou sans bord, la TV du futur se décline jusqu'à un million d'euros

Salon de l'électronique de Las Vegas : enroulable ou sans bord, la TV du futur se décline jusqu'à un million d'euros
High-tech

Toute L'info sur

Quel futur pour demain ?

IMAGES - Comme chaque année au CES de Las Vegas, les écrans TV sont à l'honneur avec un hall qui leur est quasiment dédié. LG et Samsung continuent à se disputer la place de leader technologique du marché. Mais la concurrence affûte ses armes pour le plus grand plaisir du public qui voit arriver une débauche d'innovations. Avec un prix qui peut dépasser le million d'euros !

Pour comprendre l’importance que revêt l’écran de télévision au CES, il suffit de voir le tour de force auquel se livre LG à chaque édition du salon high-tech de Las Vegas. Cette année encore, le fabricant sud-coréen a époustouflé les visiteurs avec une scénographie visuellement impressionnante baptisée The Wave et comprenant 200 écrans OLED de 55 pouces.

Et pour montrer toute la flexibilité de sa technologie, LG s’est même payé le luxe d'incurver ces écrans les uns après les autres pour une œuvre de 25 mètres de long sur 6 mètres de hauteur. Une expérience ultra-immersive pour débuter la balade dans le Hall Central du Convention Center, pris d’assaut par les fabricants de téléviseurs prêts à dégainer leurs plus beaux atours pixellisés.

Lire aussi

La 8K sur toutes les lèvres

Même s'il paraît que plus grand monde ne la regarde, la télévision présente en effet de jolis écrins année après année. Poussés par la guerre que se livrent les principaux acteurs (Samsung, Sony -photo ci-dessous-, LG, Panasonic ou encore le groupe TCL), les écrans rivalisent généralement d’innovations. Dans leur ensemble, les fabricants n’ont en 2020 que le mot 8K à la bouche, sur des écrans LCD comme OLED. 

Les deux principaux fabricants de dalles OLED -LG et Samsung- n’ont d’ailleurs pas lésiné sur les annonces. Chez le premier, on trouve désormais toute une gamme d’écrans 8K allant de 165 à 223 cm de diagonale avec une résolution évidemment OLED mais aussi NanoCell (LCD amélioré). Et avec la promesse d’une définition qui va même au-delà de la 8K Ultra-HD (image quatre fois plus détaillée que la 4K et 16 fois plus que la haute définition), mais aussi une compatibilité avec tous les systèmes qui connectent la maison comme le HomeKit d’Apple ou Alexa d'Amazon.

Mais ce sont surtout les modèles enroulables qui font briller les yeux des visiteurs. LG avait dévoilé l’an dernier son meuble TV avec l’écran qui s’enroulait dedans pour disparaître quand il n'était pas utilisé. Cet écran SIGNATURE OLED TV R arrivera enfin l’été prochain en France. Si son prix n’a pas été révélé, il se chiffrerait en plusieurs dizaines de milliers d’euros. Si vous avez peur de manquer de place, vous pourriez aussi bien choisir  la déclinaison qui s’accroche au plafond, juste devant votre fenêtre par exemple.

Samsung sur tous les fronts, jusqu'à un million d'euros

Samsung aussi mise sur la 8K avec, comme souvent ces dernières années, un souci du design. Le Sud-coréen a ainsi dévoilé un téléviseur sans bord, mais avec un écran QLED (LCD amélioré) 8K qui occupe 99% de la surface. Comme souvent, c’est son impressionnant The Wall qui rafle tous les suffrages. Cette fois-ci, cet écran composé de dalles microLED que l’on peut assembler à l’infini et selon ses envies de format a empli l’espace avec sa diagonale de... 7,5 m ! Mais son prix reste rédhibitoire et l’installation aperçue dépasse allègrement le... million d’euros.

Il sera sans doute plus raisonnable de miser sur des modèles plus esthétiques comme The Frame (un cadre qui joue les tableaux de jour et le téléviseur la nuit, voir ci-dessous) ou bien un inédit modèle rotatif, The Sero, pour draguer les plus jeunes consommateurs.

Une concurrence en quête d'imagination

Et la concurrence dans tout ça ? Elle s’organise. TCL a choisi de jouer sur un tout autre tableau. Le fabricant chinois a innové en dégainant une nouvelle génération de sa technologie baptisée Mini-LED. Celle-ci doit venir contrecarrer l’OLED avec la même volonté de jouer sur les contrastes, d’offrir de belles images, notamment en HDR où le rétro-éclairage plus précis fait plus de miracles que l’OLED. 

Hisense cherche également un moyen de se démarquer. Cela passe par une technologie Dual Cell qui mixe l’OLED et le QLED sur un écran à l’image capable de jouer aussi bien avec les contrastes que les fortes luminosités (ci-dessous).

Bonne nouvelle aussi pour ceux qui n’ont pas un espace illimité, mais rêvent d’une belle TV. Sony comme LG ont présenté pour la toute première fois des écrans OLED 4K de 48 pouces seulement, la plus petite diagonale à ce jour. Et si vous manquez vraiment de place, vous pouvez opter pour un vidéoprojecteur Laser TV 4K qui peut projeter une très grande image 4K (sur une toile fixée au mur) sans avoir de recul. Et cela, que votre environnement soit lumineux ou non.

Comme souvent, le CES est l’occasion de voir les nouvelles technologies fleurir un peu partout. Et comme tous les ans, une seule chose vient enrayer la machine à rêves : le prix souvent beaucoup trop élevé des produits présentés. Et il faudra attendre quelques années avant de le voir devenir plus abordable pour le grand public. Et il sera alors temps de se tourner vers de nouvelles promesses technologiques…

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent