CES 2018 : Navya, Netatmo... les startups françaises arrivent en force

DirectLCI
PRÉSENTATION – Si le salon de l'électronique grand public (CES) n'ouvre officiellement ses portes que mardi 9 janvier, les premières innovations vont pointer le bout de leur nez dès ce dimanche. De quoi notre quotidien sera-t-il fait demain ? Une partie des réponses se trouve cette semaine à Las Vegas (Nevada), où la France est encore fortement représentée.

De l'intelligence artificielle, de l'assistant vocal, des objets connectés pour la maison, votre bureau ou vos loisirs.... Le tout saupoudré d'un peu de drones, de réalité virtuelle ou augmentée et de smartphones. Et il ne faudrait pas oublier de citer la touche finale : les innovations automobiles et notamment autonomes. Pas de doute, la date du  CES Las Vegas approche. Et, une fois encore, l'Internet des objets sera au cœur de tout.


Le Consumer Electronic Show (le salon de l'électronique grand public) va se tenir, du mardi 9 au vendredi 12 janvier à Las Vegas (Etats-Unis). Mais il s'étend en réalité sur six jours, dès le dimanche 7 janvier, avec les premières nouveautés présentées à la presse. Considéré comme le plus grand salon des nouvelles technologies au monde, le CES n'en finit pas de faire briller les yeux des observateurs sur place et d'intriguer à distance tous ceux qui se demandent de quoi leur quotidien de demain sera fait, que ce soit pour la maison, la santé, le sommeil, le loisir, la voiture, etc.


Voilà plus de 50 ans, et depuis le tout premier salon en 1967 à New York, que le CES regroupe ce qui se fait de mieux en la matière. Annonce les grands bouleversements technologiques à venir. Promet monts et merveille pour la suite. Certes, il a un peu perdu de sa superbe avec la naissance d'autres salons, les envies des ténors d'organiser leurs propres évènements durant l'année. Les géants de l'industrie sont pourtant bien là pour certains, de Samsung à Google pour les géants du domaine, de La Poste à Legrand pour les Français, en passant par Renault, Audi et les autres constructeurs automobiles.

Qu'attendre du CES 2018 ?

Quelques innovations ont d'ores et déjà été annoncées par les marques phares, mais les exposants se gardent encore leurs grosses surprises au chaud. Verra-t-on enfin le fameux smartphone pliable de Samsung le Galaxy X ? Rien n'est moins sûr… Les smartphones ne sont guère attendus à Las Vegas alors que le Mobile World Congress de Barcelone n'est qu'à un petit peu plus d'un mois. En revanche, la 5G devrait faire partie des sujets dont on parle le long du Strip de Las Vegas. Cette technologie, attendue pour 2019, devrait accélérer les débits mobiles, rendre les réseaux plus performants et donc renforcer l'usage des objets connectés qui en sera facilité.


Du côté des grandes thématiques, la maison connectée et son extension, la ville intelligente, commencent à faire main basse sur les mètres carrés et le nombre d'exposants s'accroit. Les caméras de surveillance, les ampoules connectées, les hubs centraux permettant de piloter tous les appareils connectés. Du lit au jardin, du canapé à la serrure ou à l'interphone, dans l'électroménager, les murs… toute votre maison est là pour vous obéir et vous faciliter la vie. Et la ville s'adapte avec bien plus de renseignements pris sur vos habitudes pour améliorer ici l'éclairage, là le trafic ou encore le parking. 

Les assistants vocaux, Amazon Alexa en tête et Google Home en tête, semblent donner de la voix aux quatre coins du CES, fleurissant un peu partout dans les objets connectés, les intérieurs des voitures, les "wearables" (objets connectés à porter), la santé, etc. Avec eux, c'est aussi l'intelligence artificielle qui se taille une place de choix sur le salon. Tout devient intelligent et en apprend sur vous en permanence, sait adapter ses réponses et ses suggestions. Avoir un produit sans intelligence artificielle va finir par se faire rare. Apple a pris du retard avec son HomePod, mais Siri – capable de piloter l'appli Home de centralisation des objets compatibles- prend petit à petit ses marques face à Amazon et Google. Ce dernier tend à se généraliser. Sony a déjà cédé pour son enceinte connectée. LG va faire de même avec son ThinQ Speaker. Un Google Assistant qu'on retrouvera dans d'autres produits connectés de LG comme ses téléviseurs, désormais aptes à vous laisser communiquer aussi avec Alexa ou sa solution maison, DeepThinQ. 


Si l'an dernier, la réalité virtuelle avait commencé à pointer le bout de son nez, déjà la réalité mixte commençait à avoir le vent en poupe. La réalité augmentée, popularisée par le phénomène Pokemon GO, se fait une place de choix en 2018 avec de multiples expériences, aussi bien professionnelles (sauver une vie) que ludique (des robots qui vous adressent des messages). 


Même l'automobile va céder aux assistants vocaux. Ce sera l'une des grandes tendances des constructeurs cette année avec la voiture autonome dont Navya, la startup lyonnaise qui avait beaucoup fait parler d'elle l'an dernier avec son shuttle urbain (photo ci-dessous) et son investisseur-député Bruno Bonnell, devrait encore être l'un des meilleurs ambassadeurs. La société doit dévoiler son taxi autonome sur les routes de la ville tandis que le français Transdev a un minibus autonome à montrer.

La French Tech n'en finit pas de briller

C'est désormais devenu une habitude : on parlera beaucoup français dans les allées du CES. Cette année, pas moins de 320 startups tricolores sont attendus. De quoi prouver que la créativité industrielle française se porte bien, merci pour elle. La France représente tout de même le troisième pays le plus représenté avec un record de 365 entreprises (grands groupes, PME, startups, etc.) et délégations (régions, chambres de commerce, pôles de compétitivité, etc.), derrière la Chine et les Etats-Unis. Le deuxième en nombre de startups qui exposeront à l'Eureka Park (270). 


La France a compris que le CES était une occasion rêvée de briller grâce à ses talents, et les grands noms sont là pour tirer tout le monde vers le haut. Michelin, Dassault, Engie, L'Oréal, Renault, Leroy-Merlin... autant de célèbres marques qui sont là pour accompagner les fleurons comme Netatmo et les jeunes pousses en devenir avec lesquels les plus grands jouent les grands frères protecteurs au sein de divers incubateurs. Les régions ont aussi compris qu'elles avaient tout à y gagner. On ne compte plus les délégations qui emmènent pléthores de startups dans leurs valises, de la région PACA à l'Auvergne-Rhône-Alpes en passant par l'Occitanie, qui compte pas moins de 60 entreprises.

Le CES en chiffres

 225.000 mètres carrés d'exposition répartis sur plusieurs sites

 185.000 visiteurs attendus

 4000 entreprises présentes

 150 pays représentés

 7500 journalistes

 300 keynotes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter