Cette imprimante 3D peut recréer des os, du cartilage et du tissu musculaire

Cette imprimante 3D peut recréer des os, du cartilage et du tissu musculaire
High-tech

MÉDECINE - Des chercheurs américains ont mis au point un système d'impression en trois dimensions capable de recréer des organes vivants. Cette technologie pourrait être utilisée, d'ici quelques années, pour aider les patients en attente de greffe.

Fabriquer des tissus humains et des organes vivants grâce à l'impression 3D n'est désormais plus un fantasme. Pour la première fois, une équipe de scientifiques américains du centre médical Wake Forest Baptista été en mesure de recréer intégralement une oreille à partir de cellules vivantes, en utilisant une technologie de bio-impression en 3D. C'est en tout cas ce que nous apprend la revue scientifique Nature Biotechnology, qui vient tout juste de publier leurs travaux.

Le Professeur Anthony Atala, spécialiste en médecine régénérative, et son équipe ont mis au point une "imprimante" capable de recréer des os, du cartilage et du tissu musculaire. Jusqu'à présent, le tissu (imprimé) finissait par se détériorer car les nutriments et l'oxygène ne parvenaient pas à accéder à celui-ci sans la présence de vaisseaux sanguins. Pour y remédier, les chercheurs ont créé un polymère biodégradable à partir de cellules provenant du patient.

Des oreilles, des os et des muscles

Cette technique révolutionnaire, baptisée Integrated Tissue and Organ Printing System (pour "Système intégré d'impression de tissus et d'organes") pourrait servir à imprimer des tissus humains et même des organes vivants qui seraient ensuite transplantées à des patients victimes d'un accident ou d'une maladie. Pour démontrer tout son potentiel, les chercheurs ont recréé des oreilles, des os et des muscles qu’ils ont implantés ensuite à des animaux.

"Cette nouvelle imprimante de tissus et d'organes constitue une réelle avancée dans notre quête de tissus de remplacement pour les patients, souligne le chercheur . On peut fabriquer des tissus stable de taille humaine et de toute forme. En poursuivant son développement, cette technologie pourrait demain être utilisée pour imprimer des tissus et des organes vivants pour des implantations chirurgicales". D'autres études sont néanmoins nécessaires avant qu’une application chez l’homme puisse être envisagée.

À LIRE AUSSI
>> Quand l'impression 3D sauve la vie de trois bébés malades
>> Un cœur imprimé en 3D lui sauve la vie
>> Une prothèse de main imprimée en 3D remise à un jeune garçon de 6 ans
>> Un médecin prétend avoir greffé un corps à la tête d'un singe
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent