Comment la Poste veut séduire les 18-35 ans (mais pas que) avec sa banque mobile Ma French Bank

High-tech
ARGENT – A compter de ce lundi 22 juillet, La Banque Postale lance son offre mobile, Ma French Bank. Ciblant un public plutôt jeune (18-35 ans), elle n’entend pas révolutionner les usages, mais donner un coup de frais à l'offre bancaire. Son but : séduire un million de clients d’ici 2025.

"Notre ambition est de démocratiser la banque mobile. C’est une nouvelle banque à part entière, construite sur l’ADN de notre groupe : accessible, digitale et humaine." Voilà comment Rémy Weber, président du Directoire de la Banque Postale, positionnait lors de sa présentation Ma French Bank, nouvelle venue sur le marché déjà bien encombré de la banque mobile. Un secteur en forte croissance, dans le Top 3 des applis consultées au réveil par les Français, qui reconnaissent que 90% des relations avec leur banque passent désormais par internet (Etude Société Générale 2018).


Après quelques retards à l’allumage, Ma French Bank donne officiellement son coup d’envoi ce lundi 22 juillet. Encore une banque mobile ? Oui, là où les filiales des acteurs traditionnels (EKO du Crédit Agricole, Nickel de BNP Paribas…), les déclinaisons mobiles de banques en ligne (BforBank, Boursorama, Hello Bank…) ou encore les stars internationales de la Fintech comme N26 et Revolut ont déjà mis les fameux Millennials dans leur viseur. Ma French Bank arrive avec le même objectif et quasiment la même recette : séduire les 18-35 ans qui vivent le portable à la main et veulent tout gérer 24h/24, facilement et intuitivement. Mais celle-ci veut se prévaloir d’une caution plus que centenaire, garante d’un sérieux et d’une forme de sécurité : celle de La Poste.

Des services pour tous les instants de la vie, à tout moment

Voici donc une application mobile (et son site en ligne aux couleurs flashy, au langage jeune) qui reprend l’ADN de La Poste (la proximité avec un réseau de 2.000 bureaux, les services individualisés, la rapidité de traitement, etc.). Dès 18 ans et pour tout résident en France, le compte peut être ouvert depuis l’appli mobile en moins de 10 minutes ou au guichet d'un bureau de Poste avec une pièce d’identité. L’avantage dans ce dernier cas : vous obtiendrez immédiatement votre carte bancaire Visa internationale sans contact (sinon, elle est envoyée dans les 48 à 72 heures). On ne débourse rien à l’ouverture ou à la fermeture du compte, mais il y a des frais de gestion de 2 euros par mois pour l’ensemble des services (suivi du solde en temps réel, transfert d’argent par SMS ou virement, services gratuits à l’international…).


La carte bancaire peut être uniquement virtuelle et être utilisée pour les possesseurs d’iPhone via le service de paiement sans contact Apple Pay. La carte physique permet des retraits dans des distributeurs. Car Ma French Bank ne propose pas de chéquier. Moyennant une option de 2 €/mois, "Mes Garanties" assure les moyens de paiement, les achats et la protection des papiers d’identité contre l’usurpation.

Parmi les nouveautés intéressantes qui devraient plaire aux millennials :

- La possibilité de mettre de l’argent de côté avec "Ma Tirelire" en vue de frais conséquents. Car ma French Bank est un compte sans découvert autorisé. En plus de cette réserve, l’utilisateur pourra également se créer une ligne de crédit renouvelable qu’il peut débloquer en un clic (Mon Extra prêt). Si Ma Tirelire est une sorte de second compte sans carte, Mon Extra prêt nécessite une souscription en ligne et son montant est alloué en fonction du profil du client. Et avec des intérêts conséquents quand il est utilisé (17% !)


- Let’s cagnotte : il s’agit d’un système de collecte d’argent entre amis pour un achat commun. La somme est cumulée via le client Ma French Bank et il n’y a pas de frais perçus pour débloquer la somme par la suite.

- We Partage : il s’agit d’un service pour partager des frais lors de week-end et se rembourser entre amis. Aucun frais de gestion n’est perçu. Comme pour Let’s Cagnotte, l’utilisateur envoie un lien à ses contacts. Tout peut se faire via l’appli ou en ligne pour ceux qui n’ont pas de compte Ma French Bank.


Si elle a misé sur le fond et la forme sur des codes pour séduire les jeunes adultes, Ma French Bank sait qu’un autre marché lui tend les bras : "Les clients connectés qui ont plusieurs comptes et veulent du ‘online’". Les plus âgés tentés par des services complémentaires, en somme, qui ont besoin de confiance face au dématérialisé. Et avec son image et son statut, Le groupe La Poste a ce côté rassurant. Car si les Millennials vivent leur smartphone à la main, les plus âgés sont ceux qui consultent le plus leurs comptes. Et de plus en plus en ligne. Il faut dire que La Banque Postale s'est fixé des objectifs élevés : un million de clients en 2025.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter