Comment le Cloud transforme l’organisation du travail

Viva Technology
Agilité, mobilité et flexibilité sont aujourd’hui au cœur de l’organisation du travail, et pas seulement dans les entreprises high-tech. Nos habitudes et nos besoins ont changé depuis le déploiement du Cloud dans le quotidien de chacun.

Par exemple, l’arrivée des services de messagerie et des outils bureautiques dans le Cloud ces 10 dernières années a changé nos habitudes professionnelles. Les outils utilisés au quotidien par les salariés d’une entreprise ne sont plus dans les murs. « Tout est dans le Cloud, il n’y a (quasiment) plus de serveurs en entreprise », explique Hervé Leclerc, CTO chez Alter Way, spécialiste des plateformes web et des pratiques DevOps, satellite du groupe Econocom. « La messagerie est devenue l’un des outils principaux du travail ainsi que les suites bureautiques qui sont désormais disponibles en version 100 % Cloud. Ces nouveaux outils changent les règles et l’organisation du travail. On collabore, on édite à plusieurs un document et on travaille dessus en même temps, en gardant le suivi des différentes versions. Cela limite les effets de ping-pong de mails ! » 


Enfin, le Cloud transforme l’organisation de travail des équipes informatiques de la majorité de nos entreprises aujourd’hui. Automatisation des tâches permettant par exemple une évolution/adaptation en quasi temps réel des sites web, déploiement à l’international tout en restant avec des équipes locales, capacité à démarrer un projet sans investissement informatique lourd à prévoir grâce à la facturation à l’usage réel…. en sont autant d’exemple concrets.

L’avènement du travail collaboratif grâce au Cloud

Les premières suites bureautiques collaboratives ont simplifié l’élaboration des documents de travail entre collaborateurs et avec les clients. « Les échanges avec les clients sont plus fluides, une proposition est lancée à l’instant T et évolue ensuite par itération, mais c’est toujours le même document », indique Hervé Leclerc. « Tous les documents sont partagés et suivis en temps réel, la communication se fait par messagerie instantanée dont il existe aujourd’hui des versions adaptées à chaque typologie de besoin. L’information circule plus rapidement grâce au Cloud et les échanges par mails sont en baisse ». L’organisation collaborative s’est professionnalisée avec des outils comme Slack, Teams ou des solutions Open Source (à l’image de celles déployées chez Alter Way) qui fédèrent des communautés et groupes de travail dans un espace commun instantané pour faciliter le travail en équipe. « Sans le Cloud, cela serait impossible en entreprise, cette collaboration numérique faisant appel à un réseau de serveurs et de services distribués », souligne l’expert d’Alter Way. Cette organisation de travail décentralise les ressources et facilite le « home office ». Pour l’expert du Cloud, le travail collaboratif est devenu essentiel à l’entreprise et offre un gain de temps incommensurable ! 

Plus de Cloud pour plus de télétravail

Le Cloud est un facilitateur de télétravail. Il permet d’amener les outils de travail numérique à n’importe qui, n’importe où. « Tous les outils qui permettent d’interagir avec les autres sont accessibles facilement. Plus besoin d’être dans les murs de l’entreprise pour échanger avec ses collègues, tout en se connectant de manière sécurisée. On peut dire aujourd’hui que mon PC, ma tablette, voire mon smartphone sont devenus mon bureau », assure Hervé Leclerc. « Le Cloud créé des ponts avec son entreprise, des ponts entre données et ressources pour les rendre accessibles ».  

Pour autant, l’expert rappelle le côté humain de l’équation, « Il faut que les services informatiques soient aussi agiles que le Cloud peut l’être afin de laisser le choix aux utilisateurs. Certains aiment retrouver leur environnement. L’uniformité n’est pas l’unique critère pour fédérer une communauté ». 

Le Cloud pour tous

Le Cloud permet aux entreprises de répondre à de nombreux enjeux d’aujourd’hui (adaptation au besoin réel, scalabilité quasi infinie, résilience des services, …), encore faut-il savoir comment en tirer parti.


Dans cette dynamique, Alter Way accompagne depuis plusieurs années ces entreprises qui souhaitent aller dans le Cloud et assure le déploiement et l’accompagnement dont elles ont besoin afin de maximiser les bénéfices de cette migration : une migration à l’identique de ce qui existe sur les infrastructures initiales du client n’ayant au final que peu d’intérêt.


Peu ou pas connu du grand public, l'Open Source, écosystème composé d'éditeurs et d'utilisateurs de logiciels libres - dont Alter Way est un des acteurs clés en France - devient une composante essentielle des fournisseurs de services Cloud. Aujourd'hui, la quasi intégralité des services et applications disponibles sur les plateformes Cloud sont exécutées sur des systèmes d'exploitation appartenant à la famille Linux et basée sur des solutions Open Source phares.

 

Par ailleurs, comme le précise Hervé Leclerc, « le Cloud est accessible à toutes les typologies de clients et d’entreprises. Ce n’est pas réservé aux grands comptes et grosses ETI, bien au contraire. Et les grands fournisseurs de Cloud publics l’ont bien compris et il existe, chez chacun d’entre eux, des programmes dédiés aux startups, TPE et PME afin qu’elles démarrent dès le début avec leurs outils. Nous avons ainsi beaucoup de clients qui ont démarré en mode startup et qui font aujourd’hui plusieurs millions de chiffre d’affaires grâce aux plateformes que nous leur avons déployé sur les principaux cloud du marché (Amazon AWS, Microsoft Azure, Google GCP) et que nous maintenons désormais pour eux en 24x7 » . 

La course aux datacenters est lancée !

Entre l’IoT (Internet des Objets) et l’IA (Intelligence Artificielle), les informations transitent dans tous les sens et les besoins en ressources informatiques accessibles quasi instantanément décuplent : le Cloud est la réponse à ce besoin. 

Il y avait 8,6 millions de datacenters en 2017 dans le monde (source IDC) et la France compte aujourd’hui 270 grandes centrales numériques (source Cloudscene.com). « En quelques années, il y a eu une multiplication hallucinante du nombre de datacenters en Europe, tous les grands du numérique ouvrent leur centre, c’est partout la course aux datacenters », constate Hervé Leclerc. « Nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère. Ça peut faire peur. Comment travaillerons-nous dans 20 ans ? Le rythme de développement du Cloud est effréné, difficile d’avoir une vision globale du futur ! Les ressources Informatiques seront décentralisées et nous ferons sans doute partie d’un ensemble qui travaille pour tout le monde ». 

Sur le même sujet

Et aussi