Commercialisation des données personnelles : Tim Cook tire à vue sur Google

High-tech

CONFIDENTIALITÉ – Dans une interview à la télévision américaine, le PDG d'Apple a lancé une attaque à peine masquée sur la politique de commercialisation des données personnelles de Google. Une manière de se démarquer de l'un de ses principaux concurents.

Tim Cook passe à l'offensive. On le disait souvent effacé et écrasé par l'héritage de Steve Jobs. Depuis la dernière keynote ou l'Apple Watch a fait sensation, beaucoup le regardent d'un autre œil. Et cela devrait continuer suite à une interview où il raille frontalement Google, toutefois sans jamais citer son concurrent.

"Notre activité ne repose pas sur le fait de détenir des informations sur vous. Vous n’êtes pas notre produit", explique-t-il dans le talk-show de Charlie Rose . Il donne ainsi un conseil simple aux consommateurs : "suivez l'argent". Une manière de leur ouvrir les yeux sur la véritable activité commerciale de Google. "Ces sociétés gagnent principalement de l’argent en collectant de grandes quantités de données personnelles, je pense que vous avez alors le droit d’être inquiets", détaille Tim Cook.

"Nous n'avons pas accès à votre iMessage"

Puis le grand patron d'Apple enfonce le clou : "nous ne lisons pas vos e-mails. Nous ne lisons pas votre iMessages". Avant de sortir une dernière parade en cas d'assignation par les autorités à livrer le contenu des conversations de certains utilisateurs : "si le gouvernement nous assigne à comparaître pour obtenir votre iMessage, nous ne pouvons pas le fournir. C’est chiffré et nous n’avons pas la clé".

En plus de fournir une attaque contre Google, ce discours intervient quelques jours après l'affaire du "celebgate" , où des centaines de photos dénudées, issues des comptes iCloud de plusieurs stars, avaient été rendues public sur le Web. Une manière de redorer le blason de la société qui s'était peu exprimé sur le sujet. Forcée de reconnaître être la source de la fuite, Apple avait simplement annoncé qu'une enquête était ouverte. Pour l'instant aucune conclusion n'en a encore été tirée.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter