TEST - FIFA 19 vs PES 2019 : le match relancé ?

High-tech
DirectLCI
COMPARATIF - Désormais disponibles sur consoles et PC, FIFA 19 et PES 2019 se livrent, comme à chaque rentrée depuis près de 20 ans, un duel à distance pour le titre de meilleur jeu de football. Gameplay, contenu et graphismes : LCI fait le bilan entre les deux franchises.

Plutôt FIFA ou PES ? Depuis plus de 20 ans, cet éternel débat divise les fans de football. Un mois après la sortie saluée de PES 2019 (Konami), le 30 août dernier, FIFA 19 (EA Sports) a débarqué sur les pelouses virtuelles le 28 septembre. Dans la foulée, les comparaisons entre les nouvelles éditions des deux franchises n'ont pas tardé, chacun ayant son avis sur le sujet.


Après avoir testé pendant de longues heures les deux simulations phares du marché (FIFA ici et PES là), LCI a tenté de répondre -tout en sachant que l'avis diffère en fonction des joueurs- à cette question : quel jeu se place sur le trône ? Voici notre bilan en trois points.

Le réalisme du gameplay

Avec les efforts réalisés depuis quelques années, PES tire son épingle du jeu côté sensations. À l'inverse d'un FIFA, où les développeurs prônent un jeu direct et spectaculaire, le bébé de Konami milite pour une construction lente et maîtrisée des actions. Le collectif est mis en avant, les individualités sont remisées au placard. L'apparition de la Visible Fatigue s'inscrit dans cette lignée. La gestion des efforts de chacun de vos joueurs est déterminante. Poussez-le trop fort ou trop vite dès le coup d'envoi et vous en paierez à coup sûr les pots cassés en fin de match.


À l'opposé, le titre d'EA Sports stagne et se repose sur ses acquis, assumant son aspect arcade. Aucune évolution notable par rapport à l'édition 2018, qui pourtant n'avait pas été accueillie à bras ouverts par les fans de la franchise. Plus facile à prendre en mains que son homologue, la simulation américaine a néanmoins instauré une jauge de timing des passes, des frappes et des dribbles. Objectif : rendre le jeu plus fluide, plus réaliste et moins prévisible.  


Vainqueur : PES 2019.

La richesse du contenu

C'est un fait incontestable. Depuis des années, FIFA écrase littéralement PES en termes de contenu. La présence de très nombreuses licences y est pour beaucoup. Constat renforcé cette année avec l'acquisition tout récente du combo Ligue des champions-Ligue Europa, jusqu'alors justement propriété de Konami. Souvent raillée pour son contenu minimaliste, la simulation japonaise a quant à elle récupéré les divisions de zone seconde (Russie, Belgique, Portugal notamment) et quelques licences officielles (Barcelone, Arsenal, Liverpool et Monaco). Pour autant, cela reste bien trop maigre pour espérer faire de l'ombre à sa concurrente.


En ce qui concerne les modes de jeu, FIFA Ultimate Team - ou FUT, le système de jeu privilégié des gamers - permet encore une fois à EA Sports de faire la différence. S'ajoute le mode scénarisé "L'Aventure", qui propose de suivre les péripéties du jeune Alex Hunter débutées avec FIFA 17. Pour le reste, au-delà du lifting du mode "Coup d'envoi", c'est du classique côté FIFA. Mais cela est suffisant pour reléguer PES et sa Ligue Masters upgradée au rang de faire-valoir. 


Avantage : FIFA 19

En vidéo

Soprano parle de FIFA 19

La qualité des graphismes

Que ce soit sur FIFA 19 ou PES 2019, vous allez prendre une claque graphique. Disons-le, les deux jeux n'ont jamais été aussi beaux. D'un côté comme de l'autre, l'utilisation des moteurs graphiques Frostbite (EA Sports) et Fox Engine (Konami) offrent une modélisation des joueurs toujours plus précise et proche de la perfection. Évidemment, tout n'est pas parfait. Certains joueurs sont plus ressemblants sur FIFA (Cristiano Ronaldo, Thibaut Courtois, Kylian Mbappé) tandis que d'autres sont mieux modélisés sur PES (Neymar, Ousmane Dembélé, Lionel Messi). Mais, au final, vous allez en prendre plein les mirettes. Le résultat est bluffant. 


Côté ambiance in-game, EA Sports et Konami livrent deux opus collant à la réalité. Le sentiment de regarder un match retransmis à la télé n'a jamais été aussi présent. L'impression de fouler les pelouses des quatre coins de l'Europe est même poussée à son paroxysme sur FIFA, où les tribunes sont plus vivantes que jamais avec l'ajout de tifos et des chants reconnaissables à la première écoute. Vous n'allez pas au stade, cette année le stade vient à vous.


Avantage : FIFA 19, de très peu.

Alors, FIFA 19 ou PES 2019 ?

Vous l'aurez compris, une fois de plus, le duel bat son plein avec un (très) léger avantage pour la simulation d'EA Sports. Deux visions du football s'opposent. D'un côté, les adeptes du spectacle et de l'attaque à tout-va trouveront leur bonheur avec FIFA. De l'autre, les puristes de la tactique se plairont à multiplier les parties sur PES. À chacun à son jeu, à chacun son style. 


FIFA 19 - En vente depuis le 28 septembre 2018 - PEGI 3

Disponible sur PS4 (version testée), Xbox One, Nintendo Switch, PS3, Xbox 360 et PC

À partir de 69,99€ (59,99€ sur PS3 et Xbox 360)


PES 2019 - En vente depuis le 30 août 2018 - PEGI 3

Disponible sur PS4 (version testée), Xbox One et PC

À partir de 59,99€ (49,99€ sur PS3 et Xbox 360)

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter