Coronavirus : l’OMS recommande les jeux vidéo pour combattre la pandémie

Tous les jeux vidéo ne sont pas accessibles via le pass culture.
High-tech

PANDÉMIE - L’Organisation mondiale de la santé (OMS) soutient une initiative menée par des éditeurs de jeux vidéo, appelant les joueurs du monde entier à rester sagement confinés devant leur écran, le temps de la pandémie.

Pour aider les confinés à s’occuper, plusieurs éditeurs de jeux vidéo ont décidé d’offrir gratuitement un ou plusieurs des jeux de leur catalogue. C’est le cas notamment de quelques grands noms de l’industrie, tels que Ubisoft ("Les Lapins Crétins : Apprends à coder !"), Crystal Dynamics ("Tomb Raider") ou encore Activision Blizzard ("Call of Duty : Warzone"). Et il serait dommage de ne pas mettre à profit le temps libre que nous offre la pandémie de coronavirus (Covid-19), d’autant que jouer serait salutaire pour notre santé à tous, c’est même l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui le dit !

Saluée par l'OMS, l’initiative "Play Apart Together ("Jouer séparément ensemble", en français) vise en effet à pousser les "gamers" du monde entier, et notamment le jeune public, au bon respect des consignes de confinement. "Les entreprises de l'industrie du jeu vidéo ont une audience mondiale - et nous encourageons tout le monde à #PlayApartTogether. Plus de distanciation physique [et] d'autres mesures aideront à faire baisser la courbe [et] à sauver des vies", a commenté le 28 mars Ray Chambers, l’un des ambassadeurs de l'OMS, sur le réseau social Twitter.

Lire aussi

Garder le contact lorsqu'on est isolé

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Au-delà de l’aspect ludique, les jeux vidéo, qu’ils soient sur console de salon ou portable, ordinateur ou smartphone, peuvent aussi permettre à des personnes isolées de rester en contact avec leurs amis (ou leur famille). Rappelons toutefois que l’OMS reconnaît depuis 2018 les troubles de l'addiction aux jeux vidéo comme une maladie à part entière. Mais cela n'a pas empêché Tedros Adhanom Ghebreyesus, son secrétaire général, de saluer la démarche des développeurs et autres éditeurs de jeux vidéo, comme le rapporte USA Today. Alors, profitez-en et surtout amusez-vous bien, en mode confinement.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent