StopCovid : 600.000 téléchargements depuis son lancement ce mardi

L'application StopCovid.

TRACKING - L'application de traçage de contacts pour smartphones StopCovid était en tête des téléchargements en France ce mercredi matin sur les magasins d'applications de Google et d'Apple.

Et si les français étaient finalement moins rétifs à StopCovid ? Selon la société spécialisée AppAnnie, l'application déployée par le gouvernement français pour détecter et tracer les personnes susceptibles d'avoir été en contact avec un cas de Covid-19, était ce mercredi 3 juin, en tête des téléchargements dans les magasins Google Play et Apple Store. 

Pas moins de 600.000 personnes ont ainsi téléchargé l'appli, a d'ailleurs précisé Cédric O, secrétaire d'Etat au numérique, sur France 2. Un chiffre important qu'il a qualifié de "très bon démarrage".

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Le gouvernement en espère des millions

Cette application doit permettre à ses utilisateurs d'être prévenus s'ils ont croisé récemment, à moins d'un mètre et pendant plus de 15 minutes, un autre utilisateur qui s'est découvert contaminé par le coronavirus responsable du Covid-19. 

En vidéo

Info / Infox : les rumeurs autour de l'application StopCovid

Cédric O a fait savoir que le gouvernement espèrait que "plusieurs millions de Français" téléchargent l'application, afin qu'elle soit le plus efficace possible. Pour ce faire, le ministre a expliqué que StopCovid devait être utilisée dans les endroits où l'on croise des personnes que l'on ne connaît pas, comme les "bars et restaurants, les transports en commun, les commerces". 

Lire aussi

Reste que si de part le monde, les applications de ce type n'ont guère eu de succès, l'application gouvernementale a été critiquée par des experts en informatique et des juristes, qui y voient un premier pas vers une société de la surveillance où nos faits et gestes seraient tracés en permanence par des systèmes automatiques. Réponse de l'exécutif ? Des verrous suffisants existent pour empêcher tout détournement à des fins de surveillance, notamment grâce au fait que l'application fonctionne avec des pseudonymes changeant régulièrement. 

Pour rappel, le téléchargement de cette application est un acte basé sur le volontariat et nul employeur, commerçant, fournisseur de services, autorité n'a le droit de l'imposer. Elle n'est pas non plus capable de vous tracer via votre liste de contacts.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Thomas Pesquet vers l'ISS : la capsule Crew Dragon est en orbite autour de la Terre

Qui pourra rouvrir en mai ? Les certitudes et les inconnues du calendrier du déconfinement

EN DIRECT - Les bénéfices du vaccin AstraZeneca augmentent avec l'âge, selon l'EMA

VIDÉO - "J'avais les yeux plein de larmes" : regardez l'interview d'Anne Mottet, la compagne de Thomas Pesquet

Fin des vacances scolaires : y aura-t-il une tolérance pour les déplacements le week-end des 24 et 25 avril ?

Lire et commenter