Un resto près de chez vous qui livre des repas ? Une bonne action à double titre

Les cafés et les restaurants sont des lieux de convivialité auxquels tiennent les Français. Pour les soutenir en cette période difficile, de nombreuses actions de solidarité se sont créées en ligne.
High-tech

COUP DE POUCE – Premiers touchés, les restaurants ont été contraints de fermer avant même le début du confinement. Pour survivre financièrement, ils doivent se réinventer. Plusieurs plateformes recensent ainsi les lieux qui préparent des plats -parfois gastronomiques- à emporter, voire vous les livrent. Un plaisir personnel - pour ceux qui en auraient assez de cuisiner- et un geste solidaire.

En ces temps de confinement, les restaurants, bars et autres lieux distribuant à boire ou à manger doivent rester portes closes. Un manque à gagner certain pour les professionnels du secteur qui se retrouvent aussi avec des stocks de nourriture et boissons sur les bras. Alors, ils se réinventent pour limiter les pertes financières, mais aussi éviter le gâchis alimentaire. Et chacun peut y trouver son compte, entre geste solidaire en faveur des commerçants, coup de pouce culinaire pour les Français confinés et bulle d’air pour se faire un peu plaisir.

En première ligne des commerces impactés, notamment après les épisodes des manifestations de Gilets jaunes et les grèves des transports, les restaurateurs ont trouvé leur salut par l’intermédiaire d’initiatives en ligne. Pour soutenir les restaurants qui tentent de poursuivre leur activité en faisant de la vente à emporter et/ou de la livraison, les fers de lance de la FoodTech (CentralApp, Deliveroo, Choco et La Fourchette) ont créé le site Aide-aux-restaurateurs.fr

Plus de 500 restaurants à travers la France sont inscrits. Ce sont ces derniers qui fournissent en temps réel les informations sur leurs horaires d’ouverture et les services qu’ils proposent (vente à emporter, livraison par leurs propres moyens ou applis partenaires). Les restaurateurs ont dû réadapter leur carte et leur façon de procéder pour livrer des plats qu’ils réservent habituellement au service à table. Paris, Lille, Lyon, Marseille, Toulouse ou encore Dijon font partie des premières villes couvertes par la plateforme. D’autres villes françaises vont être prochainement ajoutées. A noter que pour Paris, aucune adresse de banlieue n’est recensée.

En vidéo

Déconfinement : à quoi ressembleront les restaurants ?

Les brasseurs se mobilisent

Et si vous êtes en quête de bières artisanales, l’association Paris Beer Club recense plus d’une centaine de lieux de ravitaillement en France sur une carte interactive (mise à jour en permanence). En mars, les ventes de bières ont chuté de 35% avec le confinement. Ce sont notamment 17 millions de litres qui n’ont pu être distribués aux cafés, bars, commerces spécialisés et autres événements qui devaient avoir lieu. La filière s’organise donc pour survivre avec des brasseurs proposant des ventes en cave, des services de "drive" ou des livraisons à domicile.

Localement, habitants et commerces se montrent solidaires pour assurer un suivi des petits artisans, mais aussi se tuyauter sur les services à disposition. Dans le 10e arrondissement de Paris, une initiative citoyenne solidaire a donné naissance à une carte interactive nommée "Mes in10pensables". Elle recense les commerces ouverts et initiatives d’entraide, mais aussi des établissements de santé.

Lire aussi

Des bons d'achat par anticipation pour aider les commerçants et les artisans à se relever

Certains commerçants et restaurateurs ont également pris la décision de vendre leurs stocks. Sur des sites comme TooGoodToGo ou Phenix, il est possible de récupérer à moindre coût des denrées qui auraient fini à la poubelle si elles ne trouvaient pas preneur. Sur Facebook, il peut valoir le coup de jeter un oeil à votre restaurant préféré pour voir s'il ne s'est pas résolu à vendre sa réserve de vins, des huiles et autres produits alimentaires.

En vidéo

Faute de pouvoir ouvrir, ce restaurateur se lance dans la vente de produits frais locaux

Et pour soutenir les commerçants et artisans qui n’auraient pas eu d’autres choix que de fermer durant le confinement, l’après se prépare déjà. Les sites comme Les Petits Commerces ou Aidonsnosrestaurants ont lancé une opération solidaire pour aider ceux-ci à surmonter la crise du coronavirus. Chaque citoyen peut dès aujourd’hui commander un bon d’achat dans plusieurs boutiques de France (instituts de beauté, coiffeur, habillement, caviste, chocolaterie, décoration, bijouterie, etc.) ou restaurants, à utiliser dès la réouverture. Une avance de frais sous forme d’achat d’un produit ou service avant réouverture du commerce, ce qui lui permettra de surmonter les pertes financières en touchant l’argent dès maintenant.

En vidéo

À Nice, des restaurateurs rivalisent d'idées pour reprendre en toute sécurité

Toute l'info sur

Coronavirus : comment bien occuper son temps en période de confinement

L’opération #Quarantaime reprend le même concept de bon d’achat à (s’)offrir mais pour des hôtels, des soirées culturelles, des pauses gourmandes, des restaurants ou des spas. Des adresses dans toute la France sont répertoriées et pour tous les prix.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent